.
.

Le triomphe de la vérité

.

Développement du secteur de l’Énergie dans l’espace CEDEAO : Des experts analysent les documents et projets stratégiques en cours de réalisation


Vues : 0

Le Bénin a abrité hier, jeudi 28 Juin 2018 à l’Hôtel Bénin Marina, une rencontre technique sur l’énergie. Il s’agit d’une réunion des experts en charge de l’énergie qui précède celle que tiendront ce vendredi 29 Juin 2018, les Ministres chargés de l’Energie de la CEDEAO. S’inscrivant dans le cadre du développement actuel du secteur de l’Énergie dans l’espace CEDEAO pour le renforcement de la collaboration existante dans ce secteur et le lancement du marché régional de l’électricité, la rencontre des experts permettra, d’après le Commissaire de l’énergie et des mines de la commission de la Cedeao, Sédiko Douka , de présenter pour analyse les documents stratégiques initiés par la Direction de l’Energie et les Agences spécialisées de l’énergie de la CEDEAO. Il s’agira également de faire le point sur la mise en œuvre des projets stratégiques en cours de réalisation par la CEDEAO. Au nombre des documents, on peut citer le règlement sur les sanctions du marché régional de l’électricité, la directive de la CEDEAO sur les évaluations de genre dans les projets énergétiques, l’étude pour l’élaboration du Plan Directeur d’électrification rurale et péri-urbaine en Afrique de l’Ouest, Direction de l’Energie, et l’étude de faisabilité pour l’extension du gazoduc de l’Afrique de l’Ouest. En 24 heures, les experts ont également fait des propositions concrètes aux Ministres en charge de l’Energie, pour prendre des décisions sur les actes règlementaires qui vont désormais gouverner le secteur d’énergie et être informés sur l’état de mise en œuvre de certains projets dans la région. Dans son intervention, le représentant de la commission CEDEAO a partagé avec les participants, les raisons qui sous-tendent la tenue des assises de Cotonou. A l’en croire, l’espace régional regorge d’importantes ressources énergétiques qui malheureusement sont sous exploitées et ne permettent pas encore à une population d’environ 180 millions de personnes d’avoir accès à l’électricité. En plus de cette problématique, poursuit-il, plusieurs facteurs entravent le développement du secteur régional de l’énergie et limitent l’accès des populations à l’électricité. Il a, entre autres, cité le déficit de production d’énergie électrique, du coût élevé des services d’électricité, du surcoût à l’investissement dans les énergies renouvelables, des pertes techniques et commerciales sur les réseaux électriques ainsi que les contraintes financières liées à leur renchérissement. « Nous devons, par conséquent, mettre à profit, l’immense potentiel énergétique de notre région afin de répondre aux besoins d’accès à l’énergie des populations de la région sans cesse croissants », a recommandé le Commissaire de l’énergie et des mines de la commission de la Cedeao, Sédiko Douka.

Le Bénin disposé à booster son secteur énergique

Tout comme son prédécesseur, l’Afrique de l’Ouest regorge selon le ministre béninois de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou, d’importantes ressources énergétiques, notamment la biomasse, les ressources fossiles (pétrole, gaz, charbon) et les ressources renouvelables (hydroélectricité, le vent, le solaire, etc.). Malgré cet énorme potentiel énergétique, près de 180 millions de personnes ont des problèmes d’accès à l’électricité. Le secteur de l’énergie fait également, poursuit-il, face à d’importants défis structurels, particulièrement un déficit de production d’énergie électrique, un coût élevé des services d’électricité, un surcoût à l’investissement dans les énergies renouvelables et un système inefficient d’approvisionnement en énergies fossiles ainsi que les contraintes financières liées à leur renchérissement. Dans ce contexte, le ministre pense qu’il est urgent de prendre des mesures idoines et dispositions appropriées pour des approches de solution durable pour booster le développement du secteur de l’énergie et de mobiliser les ressources financières correspondantes. « C’est pour faire face à ces grands défis que la CEDEAO a mis un accent particulier sur la réduction systématique des coûts liés aux approvisionnements énergétiques à travers l’exploitation commune et partagée des ressources naturelles dans la région, l’interconnexion des réseaux électriques, en vue de réaliser des économies d’échelles à travers un marché régional intégré de l’électricité et la promotion des énergies renouvelables », précise le ministre. Une stratégie qui selon lui, a conduit à la création d’Institutions/Agences spécialisées, en charge de l’énergie (WAPP, ECREEE, ARREC, AGAO) en plus de la Direction de l’énergie. « La situation de précarité de la fourniture de l’électricité dans la plupart des Etats membres de la CEDEAO nous interpelle et exige de nous plus de détermination, dans la mise en valeur de nos ressources énergétiques et pour la création et l’opérationnalisation d’un marché régional de l’Electricité actif et compétitif » a conclu le ministre Dona Jean-Claude Houssou, avant de saluer les partenaires techniques et financiers au développement durable de l’énergie de la CEDEAO, notamment la Banque Mondiale, l’Agence Française de Développement, la KFW, l’USAID, la Banque Européenne d’Investissement, l’Union Européenne, la Banque Ouest Africaine de Développement, la GIZ, la Banque Islamique de Développement, la Banque Africaine de Développement, la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO, l’Agence Japonaise de Coopération Internationale, le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique et à tous les Partenaires au Développement. A la suite de la rencontre des experts, la réunion des Ministères en charge de l’Energie de la CEDEAO, est prévue pour ce vendredi 29 Juin 2018.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page