.
.

Le triomphe de la vérité

.

25ème anniversaire de règne du roi Yèto Kandji: L’authentique histoire du royaume d’Agonlin restituée


Vues : 6

Le présidium lors de la célébration

Une activité intellectuelle a précédé, ce jeudi 22 février 2018, les manifestations officielles de commémoration du 25ème anniversaire de règne du roi YètoKandji d’Agonlin. Il s’agit d’un colloque tenu à l’hôtel Finagnon d’Agonlin Houégbo, au cours duquel, deux professeurs d’université ont rendu publiques, leurs recherches sur l’histoire d’Agonlin.

«Jusqu’à preuve de contraire, le roi Yèto est le fondateur du royaume d’Agonlin». C’est la conclusion du professeur Léon Bio Bigou, après l’exposé de ses recherches sur le royaume d’Agonlin. Et il conforte sa conclusion par divers faits historiques. Le premier fait historique qu’a révélé Léon Bio Bigou aux participants à ce forum, c’est l’installation de la famille Yèto à Agonlin. On retient de son exposé que Yèto, originaire d’Allada, s’est installé avec sa famille de 5 membres sur la terre d’Agonlin. Une terre difficile d’accès, faite de boue, sur laquelle il vivait paisiblement. Il s’adonnait, selon les dires du géographe de formation, Léon Bio Bigou, à l’agriculture, la chasse (puisqu’étant lui-même un grand chasseur) et à l’élevage. Dans cette vie paisible, Yèto se trouve perturbé par un Épervier qui venait chercher ses poussins. C’est ainsi que, selon le communicateur, Yèto décide de mettre en œuvre ses puissances de chasseur pour en découdre avec l’épervier. « Il a alors suivi l’épervier qui était une fois encore venu voler l’un de ses poussins», a restitué Léon Bio Bigou. Dans cette poursuite, l’épervier s’installa alors sur un rônier, parmi les 16 qui se trouvaient à 500 mètres du lieu d’habitation du roi Yèto. «Ayant aperçu l’épervier qui s’apprêtait à dévorer le poussin volé, Yèto dégaine sur lui et l’abat d’un coup», a raconté le communicateur. Il retourna par la suite chez lui, tout en prenant soin de prendre une poignée de sable des lieux. Du sable sur lequel il fait des consultations, dans le but de savoir s’il peut quitter son ancienne habitation pour s’y installer avec sa famille, vu que la terre paraît bien fertile et facile d’accès avec des facilités d’une vie plus agréable. Le Fâ consulté est favorable. Il déménage alors, en dépit du refus opposé par sa femme. « Une fois installé avec ses enfants sur cette nouvelle terre sous les rôniers, Yèto baptisa l’endroit Agonlin, qui veut dire ‘’sous les rôniers», a précisé le professeur Léon Bio Bigou. Au regard de la florissante vie que Yèto s’y mène, il attire d’autres immigrés qui viennent, lui obéissent et reconnaissent son autorité. «C’est ainsi qu’il est devenu le roi d’Agonlin», a mentionné le communicateur. Au motif du surpeuplement, Yèto, désormais devenu roi d’Agonlin, construit une maison sous les rôniers et la baptise « Houégbo», c’est à dire la grande maison. D’où le nom «Agonlin Houégbo», aujourd’hui. Pour permettre aux nouveaux immigrés de s’installer convenablement, le roi Yèto leur accorde alors d’autres terres sur lesquelles ils se sont installés. C’est ainsi que nous avons aujourd’hui «Covè» Covè qui est sans doute, selon les explications du professeur Léon Bio Bigou, un démembrement d’Agonlin Houégbo. Agonlin Houégbo qui a vu «la nuit mal tombée» (Zangnanado) sur le roi Ghézo, qui s’y est décédé après son combat perdu contre le royaume d’Oyo. C’est ainsi qu’Agonlin Houégbo devint encore «Agonlin Zangnanado». Des éléments d’histoire qui accrochent toute l’assistance qui n’a pas manqué d’exprimer leur joie d’avoir enfin appris l’authentique histoire du royaume d’Agonlin, par des applaudissements nourris. Le roi YètoKandji, l’initiateur du colloque, a remercié les communicateurs, Professeur Honorat Aguessy et Léon Bio Bigou qui se sont relayés dans les échanges. « L’histoire est têtue. Personne ne peut donc la changer», a conclu le roi YètoKandji, avant d’inviter tous les fils et filles d’Agonlin, à s’unir, pour penser réellement au développement de la localité. «Sans l’union, aucun développement n’est possible», a-t-il fait savoir aux ressortissants de la localité, fortement mobilisés, pour la circonstance.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

3 thoughts on “25ème anniversaire de règne du roi Yèto Kandji: L’authentique histoire du royaume d’Agonlin restituée

  1. Nicolas T

    C’est vraiment bizarre, deux professeurs d’université certes, mais pas en HISTOIRE, qui, à ma connaissance n’ont jamais rien écris sur l’aire culturelle aja-tado professent de tel “postulat”???j’attend de voir l’intégralité de leur communication pour croire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page