.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réalisations sous Talon: Ayadji expose les chantiers routiers du PAG et invite à la patience


Vues : 0

Le DGI Jacques Ayadji lors de la conférence de presse

Invité de l’émission « 90 minutes pour convaincre » sur la radio nationale ce dimanche 28 janvier 2018, le Directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji a exposé les grands chantiers entrepris par le régime du Président Patrice  Talon  selon le Programme d’action du gouvernement « Bénin révélé». Il a également levé l’équivoque sur les intentions du régime d’installer des postes de péage dans la ville de Cotonou afin d’optimiser les ressources pour la concrétisation des projets routiers.

Le Directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji, n’est pas allé du dos de la cuillère pour déballer les intentions du gouvernement dans le domaine des infrastructures. Après un bref rappel des chantiers en cours dans le pays, à savoir la route des pêches, la route Calavi Kpota Ouèdo Hèvié et Cocotomey, le tronçon Missrété-Pobè et Pobè-Adja-Ouèrè Ouinhi, en construction dans le pays, il a aussi fait part desprojets  en cours de finalisation et dont les chantiers vont démarrer d’ici peu. Il s’agit là, entre autres, de la route Kéou Savè – Savè  Oké-Owo qui sera financée par le Brésil. Aussi, est-il revenu sur le tronçon Akassato Bohicon qui n’a pas été fait entièrement en 2X2, voie comme l’avait clamé le gouvernement précédent. « Akassato Bohicon, on a suivi mais les  2X2 voies  ne sont  que sur 9 kilomètres. Aujourd’hui, le Chef de l’Etat veut qu’on dédouble d’Akassato jusqu’à Bohicon. Les études sont en cours et cela sera fait », a-t-il précisé. A la question de savoir quel type de voie le gouvernement réalise, l’invité a précisé que tous les chantiers en cours sont des bitumes. « Nous ne faisons que du bitume. Vous n’allez pas voir de pavé sur un axe routier. Ça peut être un parking si non, nos routes sont pour la plus part en bitume », a précisé Jacques Ayadji.

Toujours au cours l’émission, le Directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji, a présenté un bilan mitigé de l’exploitation des ressources issues des différents potes de péages du Bénin. Tout en précisant qu’il n’est pas le Directeur du fond routier qui est censé s’occuper de la gestion de ces fonds, Jacques Ayadji a fait savoir aux auditeurs de la radio nationale que les fonds collectés au niveau des péages sont destinés à financer l’entretien routier. « Si l’argent n’est pas dépensé, il est supposé être là »  croit –il savoir. Sur ce volet, il a rassuré le peuple béninois des dispositions prises par le gouvernement afin de sécuriser  désormais les ressources de ces péages. A l’entendre de nouveaux  péages  seront installés dans la ville de Cotonou.  «  Il y aura de péages à Cotonou. Beaucoup même ! Notamment sur le contournent nord de la ville », a indiqué le Directeur général des infrastructures avant de préciser que les postes de péages permettront au concessionnaire (du contournent nord de Cotonou – ndlr) de rentrer dans ses fonds. Selon ses explications, c’est le concessionnaire qui devra amener ses fonds, réaliser l’ouvrage et l’exploiter pendant un certain temps. Cela s’appelle durée de concession, avant de remettre l’ouvrage à l’Etat béninois,  selon lui. Jacques  Ayadji, a pour finir , invité le peuple béninois à la patience, car estime-t-il, les efforts du gouvernement seront bientôt visibles, surtout, sur le plan des infrastructures.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page