.
.

Le triomphe de la vérité

.

Vision Pentecôte 2017: Voici les conditions pour que le « Bénin soit véritablement Révélé »


Vues : 1

Ce dimanche 4 juin 2017, la 16ème édition de Vision Pentecôte s’est tenue. Des révélations et prophétie ont été au rendez-vous de cette célébration de l’esprit saint. Dans sa prédication, le pasteur Norbert Bambélou ainsi que le président de l’Ong Vision Pentecôte, Thomas Sossa, n’ont pas occulté de révéler aux milliers de fidèles ayant fait le déplacement du stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Kouhounou, la voie à suivre pour que le “Bénin révélé” soit une réalité tangible.

« La repentance et la conversion sont de l’alchimie que Vision Pentecôte 2017 nous propose pour un Bénin véritablement révélé ». Ce sont les révélations de Thomas Sossa, le président de l’Ong Vision Pentecôte à cette nuit de célébration de l’esprit saint. Et il précise bien, dans un tonnerre d’applaudissements des milliers de fidèles de Dieu présents au palais des sports de Kouhounou, à cette occasion, que, ce “Bénin révélé”, le sera dans « un environnement de paix, de pardon et de réconciliation ». Une allusion faite sans doute aux valeurs prônées en 2016 par les Potiers de la République (PR), lors de l’élection présidentielle de 2016. Et pour en arriver là, Thomas Sossa indique la thérapie : « Vivement que les voiles tombent, que les voiles tombent, que les peuples soient libérés », a-t-il lancé à l’endroit des fidèles de Dieu visiblement acquis à la parole divine. Mais pour le Pasteur Norbert Bambélou, tout ceci doit se faire dans la vérité. Car, « rappelle-t-il dans sa prédication, la vérité restaure ». Il en est ainsi parce que, selon ses explications, « La repentance n’est plus recherchée ». Or, selon 1 Timothée chapitre 1 V 15, « Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs ». Et pour que le pécheur soit sauvé, il faudra qu’il prenne conscience de ses péchés afin de se repentir. Et pour ça, le prédicateur de Vision Pentecôte 2017 responsabilise les responsables de l’église, notamment les prédicateurs. « Le prédicateur, dans sa prédication, doit trouver de temps pour nourrir les saints, pour avertir les pécheurs qui veulent décider pour Christ, de pouvoir le faire », a expliqué le pasteur Norbert Bambélou. Car, conclut-il, se basant sur Jérémie 23, « Nous avons besoin de leadership inspiré, intrépide, des conducteurs intrépides. Parce que le changement de notre nation viendra seulement lorsqu’il y aura une forte conviction du péché, une foi authentique, de l’humilité et une repentance sincère ».

 Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page