.
.

Le triomphe de la vérité

.

“Nonvinonkpo Zèxwé”, édition 2016: Les fils de Zè déterminés à booster leur commune


Vues : 17

Nazairen Dossa, Valentin Houdé, Pascal Todjinou, Barnabé DassigliLa troisième édition Nonvinonkpo Zèxwé, la fête des retrouvailles des filles et fils de la commune de Zè, Zèxwé  s’est achevée en apothéose, le dimanche 24 juillet dernier, au collège d’enseignement général (Ceg) de Zè. Une messe d’actions de grâces présidée par Mgr Antoine Ganyé, ancien archevêque de Cotonou, a clôt trois jours de festivités consacrés à l’union pour le développement. De nombreuses personnalités de tous bords ont pris part aux manifestations.

Zexwé 2016, la troisième édition des retrouvailles des filles et fils de la commune de Zè est entrée dans l’histoire. Pour cette édition, le comité d’organisation présidé par Robert Gbèffè a mis les petits plats dans les grands pour offrir aux filles et fils de Zè, ainsi qu’aux nombreux invités venus de tout le Bénin et de la diaspora, des moments inoubliables de fraternité. Tout a débuté le vendredi 22 juillet avec l’ouverture officielle par le maire de la commune, Joseph Dangbénon. Le top des festivités donné, plusieurs congrégations religieuses, et les fidèles musulmans ont loué Dieu.  Diverses manifestations folkloriques et une retraite aux flambeaux ont pris le relai, avant la deuxième journée. Celle-ci a connu l’organisation d’un marathon et d’un concours d’art oratoire sur la langue du terroir, la langue aïzo, et d’un grand concert qui a mis un terme à cette journée.  Le dimanche, 24 juillet, le tout-Zè s’est retrouvé au Ceg pour le clou des manifestations, une grande messe suivie des réjouissances. Présidé par Mgr Antoine Ganyé et concélébré par l’ensemble des religieux de la localité, l’office a mis l’accent sur l’unité. Dans son homélie en effet, Antoine Ganyé, qui est originaire de la commune, a invité ses frères et sœurs à se donner la main pour réussir le développement de Zè. « C’est quand on est ensemble qu’on est fort », a, en substance, déclaré le prélat devant les populations de Zè dont d’illustres fils qui n’ont pas voulu se faire conter l’événement. Pour le comité d’organisation, les regards sont désormais tournés vers Zèxwé 2017 et les actions à mener afin de mettre effectivement le ” Grenier de l’Atlantique” sur les rails du développement.

Un parterre de personnalités marque l’événement

L’édition 2016 de Zexwé aura battu le record de personnalités. Ministres, députés, directeurs de société, opérateurs économiques, cadres à divers niveaux se sont rendus sur place, donnant un cachet spécial à la fête. L’on a pu noter la présence du député Valentin A. Houdé venu communier avec les siens. Très remarquée également, la présence du ministre Barnabé Dassigli qui a effectué le déplacement du Ceg Zè pour vivre la fête de la fraternité avec les siens. Les deux derniers ministres De la communication de Boni Yayi, Jean Gbéto Dansou et Etienne Kossi n’ont pas été du reste. L’opérateur économique Amadé Moussa, l’ancien directeur général de la société béninoise d’énergie électrique (Sbee), Camille Kpogbémabou, ainsi que Nazaire Dossa, n’ont pas voulu se faire conter l’évènement. De nombreuses autres personnalités béninoises ont soutenu l’initiative, à l’instar de Célestine Adjanohoun, Eric Houndété ou Pascal Todjinou venus communier avec leurs frères aïzo, à la grande satisfaction du comité d’organisation de Zèxwé et surtout de son président, Robert Gbèffè qui, a en aparté, leur a rendu hommage et fait un clin d’œil reconnaissant à tous ceux qui ont œuvré pour la construction de la voie Tangbo-Zè qui, encore en chantier, soulage déjà les populations.

Flore NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page