.
.

Le triomphe de la vérité

.

Persistance des coupures d’électricité: Le délestage trouble les examens de fin d’année


Vues : 66

La ministre Attanasso lance des épreuvesLes épreuves pratiques des séries E, F1, F2, F3, F4, G1 et de la filière Eau et Assainissement du baccalauréat professionnel ont démarré ce lundi 06 juin 2016. Mais c’est avec grand regret que les candidats inscrits au Lycée Coulibaly de Cotonou, où le lancement officiel s’est effectué, ont déploré, les perturbations enregistrées dans les compositions. Alors que le Proviseur du lycée répondait au directeur de l’office du baccalauréat, ce lundi , que les dispositions logistiques ont été prises, c’est finalement à des dérapages de l’énergie électrique que les candidats ont été confrontés. D’abord selon ces candidats qui ont préféré garder l’anonymat, c’est depuis le lundi, premier jour des compositions que les perturbations ont commencé. « C’est aux environs de 20 heures que les épreuves ont pris fin dans ce lundi, alors que c’était prévu pour durer de 15 heures à 17 heures » confie un candidat de la série F1. La seconde journée, celle du mardi 07 juin, n’a pas également manqué d’être entachée par ce même problème qui selon les candidats approchés, ne devrait pas survenir dans une phase pratique d’examen. « Nous avons à faire à des machines et appareils qui doivent rester en marche du début jusqu’à la fin des compositions. Mais malheureusement, le constat n’a pas été reluisant ». Des candidats de la série G1 révèlent que c’est à plusieurs reprises qu’ils ont subi le délestage en dépit du groupe électrogène loué et installé dans le centre. Voilà qui vient une fois encore donner un coup psychologique aux candidats déjà stressés et inquiets au regard des épreuves qui ont été soumises à leurs appréciations. Une situation qui interpelle le gouvernement afin que les centres d’examens soient équipés en logistiques pour les prochains examens en vue. Il est même à se demander si les moyens  financiers ont été effectivement mis à disposition du lycée par  l’office pour une organisation réussite comme par le passé ? Le ministère doit revoir les cartes avec l’office du baccalauréat.

La ministre Marie Odile Atanasso était au lancement officiel

« Je suis venue vous doper le morale » a confié la Ministre de l’Enseignement et de la Recherche Scientifique, Marie Odile Atanasso, lors du lancement officiel des épreuves au Lycée Coulibaly. A cet effet, elle saisit l’occasion pour rappeler l’importance des diplômes techniques dans le développement d’un pays comme le Bénin. À la suite du ministre, la délégation de l’Office du baccalauréat conduite par le Directeur, Alphonse da Silva a sillonné les autres centres tels que le lycée technique Kpondehou d’Akpakpa et le centre Don Bosco de Zogbo. Dans l’ensemble « aucun incident majeur n’a été signalé ». Seulement, les candidats formés dans les privés ont toutes les difficultés à manœuvrer les machines. Ce qui ne rassure pas les examinateurs. ‘‘Ils sont mal formés ou sans outils pédagogiques adéquats parce que ces outils coûtent chers pour être à la portée des privés” a confié un responsable de l’office du baccalauréat.

Un grand intérêt aux diplômes techniques

La particularité de cette session de juin 2016 a été la croissance de l’effectif des candidats. En effet, au total, 3.116 candidats à savoir 1010 filles et 2324 garçons y prennent part sur toute l’étendue du territoire national. Il faut noter que les effectifs des séries techniques notamment (électrotechnique) et de la filière Eau et Assainissement ainsi que les F1, f2, f3 et f4 sont en augmentation par rapport au bac 2015. En série électronique, il y a 22 candidats en 2016 contre 19 en 2015. Idem pour la série Eau et Assainissement qui compte 172 candidats en 2016 contre 106 en 2015. Aussi F1 ( 99 candidats en 2016 contre 95 en 2015. F2 (113 candidats en 2016 contre 105 en 2015). F3 (739 candidats 2016 contre 500 en 2015). La série F4 n’a pas échappé à la tendance. Elle compte 1024 candidats contre en 2016 contre 883 en 2015). Seule la série G1 une chasse gardée des femmes diminue en effectif. Il y a cette année 947 candidats contre 992 en 2015. Après cette première étape, qui dure 10 jours environ, les épreuves écrites de la session normale sont programmées pour se dérouler du lundi 20 juin au jeudi 23 juin 2016, pour toutes les séries.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page