.
.

Le triomphe de la vérité

.

Suspension du concours de la douane: Marcellin Laourou sort les preuves de la fraude


Vues : 42

Marcellin Laourou, douanierLa suspension du concours de la douane 2015 par le gouvernement de la rupture a été passée au crible dans l’émission dominicale « Cartes sur table » de la radio Océan Fm le dimanche 17 avril par le secrétaire général du Syndicat des douanes du Bénin (Sydob), Marcellin Laourou. Il a salué la décision du gouvernement avant d’exposer les faits de fraude ayant conduit à la suspension.
« Il n’y a aucun doute que le concours soit frauduleux ». Pour justifier son assurance, le capitaine Marcellin Laourou se base sur certains faits qui ont entaché sa bonne organisation. Il a évoqué la problématique de la validation des épreuves soumises aux candidats par un collège conjoint de ministres dont celui des finances et de la fonction publique et des trois ordres de l’enseignement conformément à la loi. Une tradition qui n’a pas été respectée car, continue-t-il, les épreuves ont été choisies sans la contribution des ministres des trois ordres de l’enseignement. Secundo, Marcellin Laourou explique la prise en compte par le gouvernement de Boni Yayi de certains corps pour ces concours. Mieux, le secrétaire général du Sydob n’approuve pas l’effectif retenu par le gouvernement. Pour lui, le nombre 502 est pléthorique et ne repond pas aux recommandations de la loi qui exige le recrutement de 40% d’agents au regard de ceux existants. Ce qui fait un total de 292 personnes à recruter. Outre l’effectif pléthorique, l’invité avance qu’aucun acte n’avait été pris pour envoyer les lauréats en formation à Ouidah. Face à ces dérapages, s’ajoutent les cas de contestations dans les rangs des candidats, au lendemain de la proclamation des résultats du concours. Au regard de ces bévues, Marcellin Laourou explique la sourde oreille du gouvernement précédent face aux préoccupations soulevées par le Sydob et le mouvement de débrayage dont il a fait preuve pour dénoncer les faits et exiger l’annulation du concours. Il a salué la promptitude de l’actuel président de la république, Patrice Talon, qui a répondu à leurs doléances. « Nous avons cru que le président Talon allait agir et il a tenu parole. Le gouvernement  est dans notre logique. S’il peut respecter tous les engagements ce serait bien », a-t-il souhaité. Il a souhaité que les douaniers soient en amont et en aval des réformes du président, pour l’intérêt des populations et des opérateurs économiques. Il a ensuite convié les lauréats à garder leur sang-froid sans pour autant se faire manipuler.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page