.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration de biens du Chef de l’Etat en Conseil des ministres: Boni Yayi bafoue-t-il les dispositions constitutionnelles ?


Vues : 4

Boni Yayi1Le président Boni Yayi a rendu publics, par un récent communiqué du conseil des ministres, ses biens. La constitution béninoise  prévoit plutôt que cela se fasse  devant les membres de la Chambre des comptes, siégeant  à  la Cour suprême.  En choisissant de le faire au sein de l’instance gouvernementale, Boni Yayi semble avoir marché sur les dispositions constitutionnelles en la matière.  Le plus curieux est encore ailleurs, quand on observe qu’il s’est agi d’un  scénario d’expiation financière du Chef de l’Etat sortant. A travers le compte rendu du conseil des ministres lu par le Secrétaire Général du Gouvernement, on retient, en effet que de 2006 à 2016, le Chef de l’Etat n’a encaissé aucun franc comme indemnités de santé, de logement, de résidence ni primes et tous autres avantages afférents à la fonction présidentielle au Bénin. Le compte rendu fait état de ce qu’il ne dispose que de deux villas construites au cours des deux mandats passés à la tête du pays. L’une à Parakou et l’autre à Djougou. « A l’extérieur du Bénin, nous pouvons retenir que le Dr Thomas Boni YAYI ne possède aucun bien immobilier », a souligné le secrétaire général du gouvernement. Parlant de matériels roulants, il n’a acheté que trois véhicules 4 × 4 sur fonds privés. Le communiqué fait aussi état de ce que les avoirs bancaires du président sortant sont logés à Ecobank Bénin. «Ce compte fut crédité en 2006 d’environ 230 millions de CFA représentants ses indemnités de retraite à lui accordées par la BOAD conformément aux textes de l’institution.En 2010, ce même compte fut également crédité d’un montant de 50 millions représentants ses indemnités de retraite à lui accordées par la CEDEAO. La position actuelle du compte est de 10 millions de FCFA », a fait savoir le communiqué du conseil des ministres.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page