.
.

Le triomphe de la vérité

.

Campagne électorale en grande pompe au profit du premier ministre: La vague rouge de Zinsou envahit tout le Bénin, Houngbédji ébranle Porto-Novo pour le candidat


Vues : 4

Lionel Zinsou okTout Cotonou était en rouge ce dimanche 28 février 2016, jour anniversaire de la Conférence Nationale des Forces Vives de la Nation. Lionel Zinsou a offert un géant concert à la population, notamment aux jeunes, pour célébrer la démocratie béninoise et surtout sensibiliser les électeurs sur les comportements vertueux à adopter en cette période sensible.

L’Alliance Républicaine a initié ce géant concert gratuit précédé d’une gigantesque caravane (inédite dans l’histoire du Bénin) à travers toute la ville de Cotonou. La caravane a démarré à la Place Lénine à Akpakpa pour échouer au stade Mathieu Kérékou. Tout le monde était habillé en rouge, la couleur de la force, du courage, de la détermination, de la victoire, de la puissance pour rappeler l’importance de chaque voix. C’est aussi la couleur qui appelle au sens patriotique de chacun, à l’amour de la patrie qu’on ne brade pas.
Plusieurs artistes de renommée nationale et internationale (DibiDobo, Abou Nidal, Awilo Longomba et bien d’autres) ont dansé aux sons et aux couleurs de Lionel Zinsou. Plus de 50 mille personnes ont suivi ce spectacle sur l’esplanade dudit stade. Le message divulgué était simple : «Mon vote n’est pas à vendre» ou encore le «mouvement vote propre». C’est une initiative citoyenne qui est ainsi lancée pour dire oui au « Bénin Gagnant » dans l’amour, la tolérance et la paix et non a l’achat de conscience, dire également non à la corruption électorale. Une manière de dire aux populations qu’elles méritent mieux que ce que certains candidats leur proposent en achetant leur conscience. Leur voix vaut plus que 10 ou 20 000 F CFA. Elle est inestimable. Les populations ont le pouvoir de changer leur vie, la vie de la Nation. Ce pouvoir c’est le bulletin de vote. Elles ne doivent donc pas le brader. Et pour y arriver, un bon choix s’impose. La jeunesse doit choisir  entre 20 000 F CFA aujourd’hui et un emploi demain. Aux Zémidjan : «choisir entre 20 000 F CFA aujourd’hui et une hausse du revenu mensuel de 30 000 F CFA par mois». Aux femmes : «choisir entre 20 000 F CFA aujourd’hui et le financement de leurs activités». Aux fonctionnaires : «choisir entre 20 000 F CFA aujourd’hui et de meilleures conditions de vie et de travail». Aux paysans : «choisir entre 20 000 F CFA aujourd’hui et le financement de leurs productions».
C’est donc une caravane et un concert d’information et de sensibilisation. Le public venu très nombreux a été exhorté à ne pas donner son vote à la corruption. Sur les pancartes, les messages à lire sont diversifiés : «Ne vendez pas votre pays pour de l’argent. Ne sacrifiez pas 5 ans de votre vie, de la vie de votre Nation. Ne confiez pas votre pays aux corrupteurs».
Les messages des artistes ont aussi touché le cœur du public qui a compris qu’il ne doit pas donner sa voix aux incompétents. «C’est parce qu’ils ont échoué sur la confrontation des idées qu’ils ont envahi le terrain de la corruption, de l’achat de conscience. C’est parce qu’ils n’ont rien à offrir au peuple pour les 5 ans à venir qu’ils lui proposent 20 000 voire 100.000 F CFA aujourd’hui. Si quelqu’un vous donne de l’argent pour voter pour lui, il ne vous aime pas. Soyez vigilants et  votez le Bénin Gagnant», ont expliqué les organisateurs de ce géant concert, qui a permis de susciter le débat sur une pratique qui perdure depuis longtemps dans le pays, réveiller les consciences des populations, favoriser la libre expression des aspirations du peupleet appeler à un vote propre, utile.
Le candidat Lionel Zinsou, présent sur les lieux, a plaidé pour la paix, l’amour et la tolérance. Il a exprimé sa satisfaction quant au déroulement serein de la campagne. Toutefois, il a exhorté les électeurs à ne pas vendre leur vote, ni  leurs cartes d’électeur. Il a rappelé à tous les jeunes présents l’importance de voter en toute conscience et de se détacher du pouvoir de l’argent en politique. Pour lui, une élection est une occasion de fête, de débats d’idées et non de distribution de billets de banque.

Adrien Houngbédji convainc les sages sur le projet de société de Zinli

Le président du Parti du renouveau démocratique ( Prd)  Me Adrien Houngbédji accomplit sereinement sa part de responsabilité dans l’engagement pris par son parti de soutenir le candidat Lionel Zinsou. Ce samedi, l’acteur politique est  allé à la rencontre des sages des cinq arrondissements de la ville de Porto-Novo. Après le coup d’envoi donné par le député Ybatou Sanni Glèlè à travers une tournée de sensibilisation des femmes, le leader charismatique des « TchocoTchoco » sort la méthode agissante pour la victoire du candidat de la coalition république. C’était une occasion d’échanges entre le président Houngbédji et les sages du parti qui ont été largement entretenus sur les points clés du projet de société du candidat Zinsou. Du premier au 5ème arrondissement, Me Adrien Houngbédji a réussi à rétablir les liens de confiance entre les sages et le bureau de son parti. Les nombreux projets envisagés par le candidat pour la ville de Porto-Novo ont été également expliqués à ces personnes du troisième âge.

Ybatou Sanni Glèlè galvanise les femmes pour  le  KO
A chaque couche sociale, un missionnaire pour  relever le défi de la victoire du candidat Lionel Zinsou. Pendant que le président entretient Houngbédji les sages sur les enjeux de cette élection, la coordonnatrice des femmes poursuit son périple, accompagnée des femmes du bureau exécutif national. Ybatou Sanni Glèlè est déterminée à rétablir la vérité après la campagne d’intoxication à travers laquelle ses amis du camp d’en face ont tenté d’émousser l’ardeur des femmes Prd. Après l’étape des arrondissements de Gbokou et d’Attakè ce jeudi 25 février 2016, la brave dame a tenu à   à prendre le pouls des femmes des autres arrondissements de la ville afin de s’assurer de leur détermination à voter massivement le candidat Zinsou le dimanche prochain. Les chefs d’Arrondissement sont également envoyés en mission dans leurs zones respectives. Ils tiennent chacun sur son territoire, des séances de sensibilisation des jeunes et femmes sur les enjeux de cette élection afin de les convaincre à soutenir le désir du Prd de participer désormais à la gestion du pays. Ces derniers n’entendent pas céder face à l’achat de conscience des candidats qui se déplacent, porte-monnaie en main. Ils ont promis de rester fidèles au Prd et de ne point décevoir son leader.

Ahouanvoébla et Bahou enchainent dans leurs régions respectives
Dans la commune d’Avrankou, Augustin Ahouanvoébla ne manque pas non plus de stratégie. Ce sont les femmes institutrices de la commune qu’il a réunies ce dimanche pour leur exposer le contenu du projet de société de Lionel Zinsou. Puisqu’il estime qu’« une voix de moins est une perte pour nous (Prd) le soir du 06 mars 2016 ». De l’autre côté de la commune d’Akpro-Missérété, le maire Michel Bahou et son état-major se retrouvent en territoire conquis pour le candidat Zinsou. Ceci, après plusieurs semaines de mobilisation des populations des différents arrondissements de la commune. On peut bien croire que le parti de Me Adrien Houngbédji joue résolument sa partition dans le processus devant conduire à la victoire de Lionel Zinsou.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page