.
.

Le triomphe de la vérité

.

Reprise des championnats de football: Les représentants des clubs rencontrés, le principe acquis


Vues : 5

comité ad hoc de la ligue de footballLe Comité ad hoc de la Ligue de Football du Bénin a rencontré au siège de la Fédération sis à Djassin (Porto-Novo), les responsables des clubs qui se sont inscrits suite à son appel à candidature pour le lancement des championnats. C’était le mercredi 17 février 2016. Cette rencontre a pour objectif de tenir informés les patrons des clubs des dispositions prises pour l’organisation desdits championnats de transition.
A l’entame de la séance, c’est le président du Conor, Rafiou Paraïzo qui a précisé la durée de ces championnats de transition. Selon lui, ils vont durer trois mois. « Ainsi, les clubs engagés vont jouer deux matches par semaine », a-t-il informé avant de relever que le cahier de charges a été allégé pour permettre à tous les clubs de pouvoir souscrire. A sa suite, Quentin Didavi, président du comité ad hoc de la Ligue de Football a souligné que compte tenu de l’effectif des clubs inscrits par catégorie, les championnats vont se jouer en poule.  «Cela va permettre de réduire les dépenses pour les clubs en ce qui concerne les déplacements», a-t-il justifié. Il a ensuite souligné que le cahier des charges est fixé à 50 mille francs Cfa et doit être acheté et retourné au plus tard le lundi à la Ligue afin qu’elle puisse établir le calendrier final. Concernant les préoccupations de certains représentants sur les questions de subventions des clubs et les licences, Quentin Didavi a expliqué que le Conor n’a pas eu la base de données de la Fbf. «Le Conor ne sait rien des nouvelles technologies de délivrance de licences. Donc, tous les joueurs sont libres mais si un club apporte la preuve qu’un joueur est lié à lui, il sera pris en compte. Mais pour l’instant, nous prévoyons mettre en place un système provisoire de délivrance de licence pour ces championnats », a-t-il déclaré avant d’indiquer que le Conor mettra tout en œuvre pour qu’avant la fin de ces championnats de transition, tout rentre dans l’ordre. Sur le point des subventions, on retient que le Conor travaille à  subventionner les clubs. « Mais à condition qu’ils débutent les championnats dans leurs catégorise respectifs », a poursuivi Quentin Didavi. Sur 46 représentants de clubs attendus, 39 ont répondu présents à ce rendez-vous et qu’à la  fin de cette rencontre une dizaine de clubs ont payé le cahier de charge.

Ils ont dit

Colonel Rigobert Koutonin, président d’Akanké FC de Tchetti
« Je suis satisfait du travail qu’abat le Conor »
« J’ai de très bonnes impressions sur cette rencontre que nous venons d’avoir avec les membres du comité Ad hoc de la Ligue de football. Mon constat de ce jour est que le Conor a fait un très bon travail. Il a tenu compte de certaines préoccupations des présidents de clubs notamment, l’organisation des championnats en poule pour nous limiter les dépenses de déplacement. Je crois que cela est déjà très important. Parlant de la subvention, ils nous ont dit qu’ils ont pris des dispositions pour qu’au cours de ce championnat les clubs puissent être appuyés. Ces deux éléments sont importants pour le déroulement des championnats.  Je suis satisfait du travail qu’abat le Conor. Depuis son installation, ce comité a fait sa feuille de route qu’il suit. Mon club Akanké est engagé à 100% et se prépare déjà. Car, nous devons aujourd’hui faire fi de certaines considérations pour rebâtir notre football. »

Aboudou Aboubakary, Sg Buffles de Parakou
« Ce championnat augure d’un meilleur avenir pour notre football »
« J’ai vu des membres du Conor bien déterminés. Moi sans vous mentir, j’étais sceptique en venant. Je ne savais pas qu’on allait s’engager dans cela. Mais après les explications, je crois que nous allons engager notre club dans ce championnat transitoire. Aujourd’hui, on note une certaine assurance. Et d’ailleurs, nous sommes obligés d’être rassurés. Cela fait un bout de temps maintenant que le championnat est arrêté. Et ce fait ne nous arrangeait pas du tout. Il y a des frais récurrents que nous payons. Je pense que nous allons croire en cette équipe du Conor, les accompagner en participant à ce championnat parce qu’il augure d’un meilleur avenir pour notre football. En tout cas, chez nous les Buffles, on va essayer de faire les choses dans les normes et aussi rééditer l’exploit en remportant ce championnat. C’est toujours une bonne chose ».

Edyson Komi, Sg Energie Fc
« Nous sommes là pour jouer le championnat »

« Je constate que c’est comme on l’a dit, c’est un championnat de réconciliation. Le Conor vient de nous dire les difficultés qu’il rencontre pour établir les licences comme il se doit. Alors, je crois qu’ensemble nous allons trouver des solutions afin qu’on puisse démarrer quand même pour que la réconciliation soit effective. Un club est comme une société. Donc, nous sommes là pour jouer. On est engagé. Ce sont de nouvelles expériences.  Mais, du fait que ce championnat est un championnat de réconciliation, ne nous permet pas de nous fixer un objectif précis. Ce que je sais, c’est que nous allons participer et c’est le plus important. »

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page