.
.

Le triomphe de la vérité

.

Contestation du choix fait par le président des tchoco-tchoco: Un vice-président et des Militants PRD démissionnent et rejoignent Patrice Talon


Vues : 13

adrien houngbédji (4)Le Vice-président du Parti du renouveau démocratique (Prd), Kader Gbadamassi et ses militants ont quitté le Prd pour Patrice Talon. Ils ont fait leur déclaration de soutien le samedi 23 janvier 2016 à Green Horse Hôtel pour décrier l’alliance Fcbe-Prd-Rb, qu’ils qualifient d’option dictatoriale et scandaleuse.
« Nous ferons très mal en votant pour d’autres candidats non pas pour l’argent mais parce que nous savons boire dans nos petits verres. Nous voterons tout sauf Lionel Zinsou et pour cause, rester aux côtés des Fcbe, est plus qu’un inceste, un crime, un manque de responsabilité et de considération pour les militants qui ont beaucoup souffert des 10 dernières années. » C’est en ces termes que les militants Prd du Littoral et de Sèmè Kpodji ont jeté le pagne du Prd samedi dernier. Dans leur déclaration, ils disent : « il y a longtemps que nous pensions dire notre ras-le-bol compte tenu des nombreuses frustrations accumulées au sein du parti. Mais l’option dictatoriale et scandaleuse de l’alliance Fcbe-Prd-Rb faite par le Président Houngbédji le 12 janvier dernier, est venue donner un coup d’accélérateur à notre démarche ». « C’est pourquoi, nous exhortons tous les militants et les sympathisants du Prd où qu’ils se trouvent sur toute l’étendue du territoire national, à dire haut et fort Non et Non à cette alliance qui non seulement, est un marché de dupes, mais aussi dénuée de toute personnalité. Elle fait des militants du Prd, des personnes sans considération, des godillots », ont-ils poursuivi. A les entendre, ce sont bel et bien des passionnés, des hommes et des femmes qui ont foi en leur parti et qui ont toujours obéi au doigt et l’œil. Mais cette fois-ci, le caractère arbitraire de cette décision prise au sommet, les offusque et les amène à réagir, car le Prd se trouverait dans un tourbillon infernal dont les conséquences seront pour les générations futures. C’est pour cela qu’ils ont invité tous les militants Prd et autres à rester vigilants et déterminés en vue de donner carton rouge à cette alliance contre-nature et à la limite injurieuse, en votant massivement le 28 février 2016 contre le logo Fcb-Prd-Rb qui n’est que l’incarnation du 3ème mandat du président sortant, Thomas Boni Yayi combattu par le Prd tout au long de ses 10 ans de gestion. « Chers militants, disons Non à cette alliance. Ayons le courage de le dire pour garantir à notre cher pays la paix, la sérénité et la démocratie. Nous devons donc rester vigilants car si ce hold-up électoral prospère au Bénin, il sera ainsi dans toute la sous-région. Elle est injurieuse cette alliance ! Nous militants Prd du Littoral et de Sèmè Kpodji, nous insurgeons contre la participation à ce complot du Prd que le co-fondateur Moucharaf Gbadamassi, mon feu père, a laissé comme héritage pour la postérité. Non ! Ce choix ne saurait être accepté », ont-ils clamé. « Le Prd n’est pour un homme ; c’est un patrimoine national qui mérite respect. Ne le trahissons pas pour nos intérêts personnels et égoïstes ! Si le Président Adrien est pour la 3ème fois président de l’Assemblée nationale, c’est grâce à la détermination de la base qui lui est restée fidèle, malgré la misère dans laquelle elle vivait… »

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Contestation du choix fait par le président des tchoco-tchoco: Un vice-président et des Militants PRD démissionnent et rejoignent Patrice Talon

  1. COFFI

    Bien bonjour,

    Aujourd’hui que toute la population à la base presque du PRD rejette votre choix, ne voyez-vous pas que, il est temps de sauver le parti soit en restant muet ou en choisissant un autre candidat de rupture? voyez- vous même, un vice-président qui démissionne déjà, alors que le et ses nombreux militants sont restés dans la galère avec vous pendant plus de 10 ans, pourtant, personne n’a réagit de sorte. Il est encore temps, on peut toujours désister pour un autre camp, qu’aurait choisir la base bien informée. “Un sympathisant depuis Libreville au Gabon”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page