.
.

Le triomphe de la vérité

.

Comédie Béninoise: Prince Yadjo sort la 2ème partie du film “Le vrai coupable”


Vues : 87

Poster filmDepuis hier, dimanche 02 août 2015, la 2ème partie du film intitulé “Le vrai coupable” est rendue disponible.C’est ce  que nous a confirmé, Irenée Tomètin, alias Prince Yadjo, le promoteur de Echotel Productions qui l’a produit.Il s’agit, selon ses dires, « d’un vrai délice déjà disponible » pour le plaisir des cinéphiles. Et il ne peut en être autrement si l’on se réfère à la première partie du film. Une première partie qui suscite émotions et plonge dans un ilot de suspenses à rebondissements. Car, il s’agit de payer le prix d’un crime que l’on n’a pas commis. Et ce sera au nom de l’amour. Le vrai amour qu’éprouve Anicet à sa femme Sandrine, les deux principaux acteurs du film. Si dans la première partie, Anicet est jeté en prison pour s’être rendu coupable de l’homicide involontaire commis sur sa domestique par sa femme, l’on se pose bien la question de savoir s’il pourrait s’en sortir. Surtout que son épouse qu’il défendait si tant lui a carrément tourné le dos dans la 1ère partie du film en foulant au pied la promesse de fidélité qu’elle lui avait faite. Dans cette première partie, on sait aussi que Sandrine, désormais amante de l’avocat de son époux Anicet, demande à celui-ci d’user de tous les moyens afin que son mari qui paie le prix du crime qu’elle a commis périsse en prison. Il s’agit donc d’une situation très inconfortable pour Prince Yadjo qui semble avoir perdu tout espoir de recouvrer un jour la liberté. A-t-il pu déjouer les pronostics de son épouse Sandrine et de son avocat en obtenant sa libération dans la première partie du film ? C’est là tout le suspens de cette 2ème partie. Interrogé sur la question, Prince Yadjo qui incarne le rôle de Anicet préfère laisser le cinéphile découvrir par lui-même la suite et la fin de l’histoire. « Vous savez, il est toujours bien que le cinéphile vive lui-même l’émotion et le suspens d’un film. Au lieu de lui raconter l’histoire de cette 2ème partie qui est une succession de suspenses d’ailleurs, je préfère qu’il le vive ». Et pour le vivre, il formule une doléance à l’endroit de tous ceux qui voudront se procurer le film disponible en version CD Vidéo : « Si vous voulez m’aider et m’encourager à continuer à produire de bons films pour vous, je vous prie de vous procurer l’original des CD vidéo. C’est une doléance que je formule personnellement », a-t-il lancé en signe d’appel à ses fans et aux cinéphiles.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page