.
.

Le triomphe de la vérité

.

Commune d’Abomey-Calavi: Le maire Patrice Hounsou-Guèdè se retourne contre Boni Yayi


Vues : 10

Le maire Patrice Hounsou-Guèdè vient d’opérer un virage surprenant. Il a décidé de tourner dos aux Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE). Autrement, contre le camp Yayi. La nouvelle, telle une rumeur, il y a deux jours, a été confirmée hier par plusieurs sources de la commune d’Abomey-Calavi et des proches du Colonel à la retraite. Ce dernier, selon les mêmes sources, devrait même faire une déclaration publique ce mardi 11 mars pour dévoiler sa nouvelle destination qui serait l’Alliance nationale pour le développement et la démocratie (AND) de Valentin Aditi Houdé.
Rocambolesque retournement de veste d’un maire qui, quelques semaines plus tôt, a pourtant participé avec joie et assiduité au récent congrès extraordinaire des FCBE dont l’objectif principal était de réunifier la famille politique de Boni Yayi, en cette veille de grandes élections. Si le bouillonnement politique de ces derniers temps dans la 6ème circonscription électorale pouvait laisser craindre le pire, personne n’oserait imaginer que Patrice Hounsou-Guèdè allait déchanter de si tôt au point de claquer sans sourciller les portes à la famille politique de Yayi qu’il a soutenue et défendue becs et ongles depuis 2008 qu’il gère la mairie d’Abomey-Calavi. Mais il fallait s’attendre à tout avec la guéguerre subite qui s’est installée entre lui et des ténors FCBE de cette circonscription, au nombre desquels, Valentin Agossou Djènontin, Paulin Dossa, dont il ne digérerait plus les candidatures aux législatives, parce que non natifs de Sô-Ava, Zè et Abomey-Calavi. Les manifestations observées, il y a peu, pour corroborer l’opposition, dit-on, des populations autochtones au positionnement de ces leaders en tête de liste dans cette circonscription pour le compte des FCBE, n’auraient pas été sans l’appui de Patrice Hounsou-Guèdè. Les partisans des candidatures contestées n’ont pas tardé, eux aussi, à réagir, dénonçant et menaçant les «manipulateurs de l’ombre » des populations. Bref, l’ambiance s’est nettement dégradée entre le maire Patrice Hounsou-Guèdè et plusieurs leaders des FCBE, ces dernières semaines. Si l’homme a aujourd’hui décidé de changer de camp, c’est sans doute pour montrer à la face du monde qu’il ne partage plus la vision du camp Yayi.
L’ex patron des renseignements sous le président Kérékou, qui s’est très tôt imposé à son successeur, Boni Yayi, comme un pion important dans la réussite de son règne ne déraille-t-il pas ainsi de la bonne direction ? La question alimente plusieurs conversations à Abomey-Calavi et ailleurs dans le pays. Certaines langues indiscrètes rapportent déjà que si Hounsou Guèdè a décidé d’agir ainsi, c’est parce que son fauteuil de maire est sérieusement convoité par d’autres barons du régime Yayi et qu’il n’aurait pas la moindre chance de le conserver en restant avec eux. Reste à savoir si ses chances ne s’affaiblissent pas avec ce virement à gauche.
Pour rappel, il faut noter que Patrice Hounsou Guèdè a été élu maire d’Abomey-Calavi en 2008, presque sur le fil du rasoir. Il a remporté ce poste bien que la liste sur laquelle il était élu conseiller, RDC-Mifon, avec un second collègue, Patrice Hounyanzè, n’avait aucune chance devant celle de la RB ou encore du PRD. Mais les tractations ont été tellement huilées en sa faveur qu’il a pu gagner le fauteuil de maire. D’aucuns rapportent que Boni Yayi avait fortement pesé pour son élection, soucieux de recaser à un bon poste politique, un redoutable agent de renseignement dont il ne manquera pas de solliciter les services et conseils, toutes ces années. S’il a appartenu jusque-là à la famille FCBE, Patrice Hounsou Guèdè est resté attaché au parti politique qu’il a créé, le PUR (Parti pour l’Union et la République), qu’il a déjà fait compétir sans succès aux élections législatives de 2011.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page