.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Wahabou Adam Chabi, secrétaire général de l’ASPAC: « Que les organisateurs corrigent les ratés observés à l’entame de la saison »


Vues : 8

Wahabou Adam Chabi netAprès une longue trêve (six mois de repos), le championnat national de 1ère division de la Ligue de football du Bénin, lancé depuis le 28 décembre 2014, a connu la suite des matches de sa première journée. Les secrétaires généraux des clubs ont alors poussé un ouf de soulagement mais déploré le retard et invité au respect du calendrier. Lisez ci-dessous, à ce sujet, l’entretien avec Wahabou Adam Chabi.

L’Evénement Précis : Après maintes péripéties, le championnat de 1ère division a finalement démarré. Quelles sont vos impressions ?

Wahabou Adam Chabi : Je voudrais d’abord profiter de l’occasion que vous m’offrez pour présenter mes vœux de santé, de paix, de succès et de prospérité au public sportif béninois en général et aux supporters de l’Aspac en particulier. Pour ce qui concerne votre question, je pourrai dire que c’est une bonne chose de pouvoir enfin commencer, parce qu’on a trop attendu. Mais, vu la manière avec laquelle nous venons de démarrer, il est très sûr d’enregistrer beaucoup de ratés. Alors, il faut que, très tôt, nous mesurions l’ampleur des ratés au sujet de l’organisation des différents matches et les corriger en même temps. En termes de ratés, je voudrais souligner, par exemple, l’absence des agents de sécurité lors de notre première rencontre. Ce qui n’est pas une bonne chose.

Est-ce déjà une revendication ?
Oui, parce que, vous-mêmes, vous savez bien qu’on ne saurait livrer un match de football, surtout un match de grande compétition comme le championnat sans un minimum de sécurité. J’espère que les organisateurs ont noté ces failles-là pour les corriger afin qu’elles ne s’étalent pas sur plusieurs rencontres d’abord avant qu’on ne commence par réfléchir à quoi faire.

Il y a eu beaucoup de grincement de dents au niveau de l’acquisition des licences. Est-ce le cas chez vous aussi ?
Le mode opératoire pour l’acquisition des licences des joueurs a changé. Contrairement à ce qui se faisait, nous devrions faire des demandes en ligne. C’est ce qui fait d’ailleurs que nous éprouvons des difficultés pour qualifier nos joueurs. A notre niveau (NDLR :Aspac), toutes les licences demandées ne sont pas encore sorties. Et nous sommes à pied d’œuvre pour corriger cela.

Aspac a été neutralisé pour sa première sortie par USSKraké. Est-ce un résultat attendu ?
Je ne dirai pas oui, mais quand vous prenez les statistiques d’entame de saison au niveau du club, vous allez vous rendre compte que c’est souvent le résultat que le club obtient. Donc, je ne suis pas étonné de ce score. C’est notre premier match officiel où nous avons vu les enfants jouer pour la première fois ensemble, l’effectif ayant connu un changement à plus de 90%. Nous allons laisser un peu le temps à ces jeunes pour qu’ils nous montrent de quoi ils sont capables surtout qu’il n’y a pas un objectif qui soit fixé, pour le moment, au niveau des instances faitières.

Pensez-vous que le retard qu’a accusé le démarrage ait agi sur le déroulement de l’ensemble de la rencontre ?
Avec tous les remous, il est clair que la préparation des équipes reçoive un coup, du moins celles qui ont commencé leur préparation un peu plus tôt. Vous chargez les joueurs pour une période. On vous annonce que le championnat est reporté. Vous êtes obligé de les charger une nouvelle fois. C’est ce que nous avons fait, et au vu de la prestation des deux équipes, je peux vous répondre sincèrement oui. Nos joueurs ont tenu timidement les 90 minutes, même si le match a été d’un bon niveau avec de très beaux gestes.

Quel est votre regard sur la CAN qui se joue actuellement en Guinée équatoriale ?
Je suis satisfait par rapport à l’organisation dans la mesure où ce n’était pas donné d’avoir ce succès en si peu de temps. Je crois que la Guinée équatoriale est à saluer pour cela. Aussi, il y a la sélection nationale qui a, elle aussi, fait une bonne prestation. En somme, la Guinée a montré qu’en peu temps l’Afrique est capable de grandes choses.

Le niveau des matches, selon vous ?
Je crois qu’il est bon. Vous savez, le monde évolue et les équipes aussi. Aujourd’hui, vous voyez de très bons dispositifs tactiques de part et d’autre. C’est la preuve que la présence des internationaux dans les sélections fait beaucoup de bien. Et on note un nivellement des valeurs dans les rencontres. Alors j’ai bien peur que ce soit une équipe qu’on attendait moins qui gagne la coupe.

Réalisation Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page