.
.

Le triomphe de la vérité

.

Université de Vacances du PRD et la présidentielle de 2016: Me Adrien Houngbédji et ses militants défient les FCBE


Vues : 4

Le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) a tenu le samedi 27 septembre dernier au collège d’enseignement général d’Atchoukpa dans la commune d’Avrankou, sa cinquième université de vacances. Ce fut l’occasion d’une démonstration de force pour les militantes et militants de ce parti d’opposition. En effet, ils étaient plus de dix mille à se mobiliser autour de leur leader, Me Adrien Houngbédji pour défier les forces politiques de la mouvance présidentielle de la 19ème circonscription électorale qui ont également tenu un meeting de remerciement sur l’esplanade de l’Assemblée nationale à Porto-Novo.

« Après eux, c’est sans eux. Après vous, c’est nous. ». C’est le slogan-réponse des militantes et militants PRD au « Après-nous, c’est nous » que lancent depuis peu les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE). Réunis à l’occasion du géant meeting d’ouverture de leur cinquième université de vacances 2014 à Atchoukpa dans la commune d’Avrankou, le samedi 27 septembre 2014, les Tchoco-tchoco ont scandé haut et fort qu’en 2016, ils exerceront le pouvoir et qu’il n’y aura plus de place pour les FCBE. « Des individualités, des adversaires à la limite des ennemis du Parti du Renouveau Démocratique en quête de popularité et sans boussole, ne cessent de prédire le déluge pour le PRD et pour son président. Mais je vous rassure ici et maintenant, chers militants, chers membres de la famille PRD, chers ressortissants des localités fiefs du PRD toutes tendances confondues, l’heure de la vérité va bientôt sonner : le 06 avril 2016, le PRD va exercer de façon incontestable le pouvoir d’Etat en République du Bénin », a déclaré le président du comité d’organisation de cette université de vacances, le député Augustin Ahouanvoébla dans son allocution de bienvenue. Il n’a pas manqué de fustiger la trahison de certains des maires, élus locaux et cadres PRD, reconvertis FCBE. « C’est le lieu de demander à ces maires reconvertis qui se réclament aujourd’hui de la mouvance, le dividende de leur appartenance politique pour leurs administrés dont les complaintes n’ont d’égal que la grandeur de leur déception », a-t-il objecté. Le choix d’Atchoukpa pour abriter cette manifestation est tout un symbole au regard de l’histoire, a-t-il révélé. Selon lui, si par le passé, il y a eu les durs combats d’Atchoukpa, l’occasion de cette université de vacances sonne le début d’un nouveau combat. Il s’agit, selon lui, du combat pour la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit, le combat pour l’organisation régulière et dans la transparence des différentes élections qui concourent au renouvellement de la classe politique du Bénin. Toutefois, il rassure qu’au PRD, les cadres et participants à l’Université de vacances « U.V Avrankou 2014 » ont déjà préparé les armes pour ce dur combat démocratique. En témoigne, a-t-il poursuivi, le thème choisi pour animer cet important meeting, notamment, « le code électoral et les prochaines élections au Bénin ». Il sera appuyé par le président du PRD. Me Adrien Houngbédji a rappelé avoir pronostiqué dans son discours d’ouverture du congrès ordinaire du 15 février 2012, que la période dans laquelle le Bénin rentre serait une période test de la sincérité du régime Yayi, mais qu’elle serait aussi une période de vigilance pour les forces démocratiques. C’est pourquoi, il a remercié, du fond du cœur, les Béninoises et les Béninois, la société civile, les ONG, les représentants syndicaux, les partis politiques et tous ceux qui donnant de la voix, ont compris que ce combat est celui de tout le monde. « Si les pyromanes ne se lassent par d’allumer des foyers, pourquoi les porteurs d’eau se lasseraient ils de les éteindre ? N’ayons pas peur ! Nous ne sommes pas seuls », a-t-il déclaré avant d’ajouter que le PRD est un atout pour la démocratie au Bénin. Signalons pour finir qu’à l’occasion de cette université de vacances, le PRD a reçu le soutien de plusieurs partis et personnalités politiques. D’Assan Seïbou du mouvement ABT à et Rafiatou Karimou, en passant par le prince dè Sodji Abéo, président du RPN, les anciens ministres Richard Sènou, Mathys Adidjatou, les militants PRD ainsi que leur président ont été félicités et encouragés à poursuivre le combat pour leur endurance et la sauvegarde des acquis démocratiques.

Le PRD exige la mise sur pied d’une liste électorale informatisée ad’hoc et somme le gouvernement de financer le COS-LEPI

RECOMMANDATION RELATIVE A L’ORGANISATION DES ELECTIONS COMMUNALE, MUNICIPALE ET LOCALE
Considérant la constitution du 11 décembre 1990 :
 en son article 3 alinéa 1 qui stipule : La souveraineté nationale appartient au peuple. Aucune fraction du peuple, aucune communauté, aucune corporation, aucun parti ou association politique, aucune organisation syndicale ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice ;
 en son article 4 stipulant : Le peuple exerce sa souveraineté par ses représentants élus ou par voie de référendum…
Considérant que par la loi 2013-026 du 25 novembre 2013 le Bénin s’est doté d’un code électoral,
Considérant que ce code est une avancée notable dans le contexte des lois électorales en République du Bénin,
Considérant la Loi n°97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin, qu’en son article 2 stipule : La commune constitue le cadre institutionnel pour l’exercice de la démocratie à la base. Elle est l’expression de la démocratie et le lieu privilégié de la participation des citoyens à la gestion des affaires publiques locales.
Considérant le communiqué de presse du PRD du 07 janvier 2014 relatif à la situation socio-économique et politique au Bénin et entériné par le Conseil National du parti à Adjarra, le 18 janvier 2014 qui stipule en son premier point l’organisation impérative des élections communales, municipales et locales.
Considérant l’installation de la Commission Electorale Nationale Autonome (C.E.N.A) depuis le 02 juillet 2014 par la Cour Constitutionnelle.
Les participants à l’Université de vacances du PRD de 2014, recommandent à la Direction Exécutive Nationale (DEN) du Parti du Renouveau Démocratique :
 de se concerter avec les autres forces politiques ayant le souci de la sauvegarde des acquis de la conférence des forces vives de la nation de février 1990, pour contraindre le gouvernement à organiser les élections communale, municipale et locale avant 2015 comme l’a promis le chef de l’Etat, le 31 juillet 2014 ;
 De relancer la proposition de loi du PRD relative à une liste informatisée ad’hoc, pour les élections communales, municipales et locales dans l’hypothèse où la LEPI ne pourrait pas être prête pour servir à l’organisation desdites élections avant fin 2014.
 de tenir les réunions des instances du parti pour relancer les préparatifs des prochains scrutins afin d’assurer une victoire certaine au PRD dans ses fiefs traditionnels et de conquérir d’autres électorats.

Message de soutien du député Assan Seibou, représentant de l’Alliance ABT

«…Celui qui vous parle n’est pas militant PRD. Il avait même combattu à un moment donné le PRD. Cette initiative est une leçon pour toute la nation béninoise et pour toute la jeunesse béninoise. Nous avons observé qu’il y a eu beaucoup de défis relevés par le PRD. Ce que nous sommes obligés de reconnaître. Que nous vous aimions ou que nous ne vous aimions pas, que nous soyons votre partenaire ou votre adversaire, le vent a soufflé certes, mais l’arbre est là. Qui a dit que Me Adrien Houngbédji et le PRD sont finis ? Penser ainsi, c’est avoir une mémoire courte. Penser que Me Adrien Houngbédji est fini, c’est le méconnaître totalement. Nous qui ne sommes pas du PRD, nous devons reconnaître qu’après 25 ans d’existence, le PRD est plus qu’une contribution. C’est une construction nationale. L’Alliance ABT vous félicite. Me Adrien Houngbédji n’est plus la chose du PRD. C’est la chose du Bénin. On ne peut plus parler de Houngbédji en termes de PRD, maintenant. On doit parler de lui en termes du Bénin. Nous lui devons de reconnaître que c’est un bâtisseur national (…) Tout à l’heure, l’honorable Augustin Ahouanvoèbla a dit que ‘’le 06 avril 2016, le PRD va exercer le pouvoir d’Etat’’. Il a dit ‘’Après eux, c’est nous !’’. Si ce qu’il dit se concrétise, je suis heureux de ne pas être de ceux-là. Il est vraiment temps que le 06 avril 2016, nous soyons tous ensembles pour fêter la fin d’une certaine médiocrité.

Hugues E. PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Université de Vacances du PRD et la présidentielle de 2016: Me Adrien Houngbédji et ses militants défient les FCBE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page