.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rejet du budget général de l’Etat/Gestion 2014: Mathurin Nago crache sa vérité aux mouvanciers


Vues : 2

nago netDans son discours d’ouverture de la première session ordinaire 2014, vendredi dernier à Porto-Novo, le président de l’Assemblée nationale, le professeur Mathurin Nago est revenu sur le vote secret adopté lors de l’examen du budget général de l’Etat gestion 2014 en décembre passé. Selon ses explications, il a, à défaut du consensus, appliqué de manière stricte les textes de lois qui régissent l’institution parlementaire. « Je voudrais à nouveau dire que dans ce dossier budgétaire la seule et unique exigence qui m’a guidé a été, à défaut du consensus, l’application stricte et rigoureuse des textes de lois qui régissent le fonctionnement du parlement. En tout cas, ce fut ma seule motivation, contrairement à ce que certaines mauvaises langues tentent de faire répandre et de faire croire dans un souci de déstabilisation, de dénigrement et de salissure », a-t-il déclaré. Le président Nago vient donc rétablir l’ordre quatre mois environ après le veto des députés à la loi des finances de 2014. Pour rappel, lors de l’examen du budget général de l’Etat, exercice 2014, deux groupes de députés dont l’un conduit par l’honorable Eric Houndété et l’autre, par son collègue Djibril Mama Débourou ont initié deux propositions contradictoires pour l’adoption du projet de budget. Le premier a opté pour le vote secret et le second, le vote public. Après moult réflexions et des concertations avec les initiateurs, le président de l’Assemblée nationale avait choisi le vote secret. Le vote aussitôt terminé, il était devenu l’objet d’une campagne d’intoxication et de sabotage. Mathurin Nago, avaient clamé ses critiques dont des ministres de la République, a violé les textes de lois de son institution. A l’instar d’un souffre-douleur, celui-ci revient, quelques mois plus tard, sur la « scène » pour rétablir la vérité.

Esckil AGBO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page