.
.

Le triomphe de la vérité

.

44ème sommet des chefs d’Etats à Yamoussoukro: Une femme en passe d’être portée à la présidence de la CEDEAO


Vues : 4

ellen-johnson_sirleafLa 44ème session ordinaire du sommet des chefs d’Etats et de gouvernements de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui s’ouvre les 28 et 29 mars à Yamoussoukro dans la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire, réserve bien des surprises, notamment la probable élection de la première femme Chef d’Etat en Afrique à la tête de l’organisation régionale.

A moins d’un revirement de dernière heure, la première femme élue au suffrage universel à la tête d’un Etat africain, Ellen Johnson Sirleaf,présidente de la République du Libéria depuis le 16 janvier 2006, sera propulsée par les chefs d’Etats et de gouvernements à la tête de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). C’est la probable grande décision qui sortira du sommet de Yamoussoukro. Selon des sources concordantes, en effet, la présidente de la République du Libéria,Ellen Johnson Sirleaf est candidate à la succession à Alassane Ouattara. Ainsi, après sa brillante réélection en novembre 2011 à la tête de l’Etat libérien, elle est décidée à apporter sa contribution à l’organisation en se hissant à la tête de la prestigieuse institution sous régionale. Et sa candidature a bien des atouts qui risquent de faire pencher la balance de son côté. Co récipiendaire du prix Nobel de la paix en 2011 et première femme à se porter candidate à la présidence en exercice de la CEDEAO,Ellen Johnson Sirleaf part avec les faveurs des pronostics pour se faire plébisciter sans grandes tractations diplomatiques. Car, en plus du principe de rotation à la présidence de la CEDEAO cher aux Chefs d’Etats, la présidente libérienne a l’avantage que son pays n’a pas assuré jusqu’ici la présidence de l’organisation depuis sa création.

En prélude à cette importante décision qui sanctionnera le sommet de Yamoussoukro, les Chefs d’Etats feront le bilan de la gestion de la présidence ivoirienne de leur organisation et se pencheront sur les situations de crise dans la sous-région notamment avec le rapport que leur présentera le président de la Commission de la Cedeao, Kadré Désiré Ouédraogo.

Les Présidentsde la CEDEAO depuis sa création

Gnassingbé Eyadema (Togo), 1977-1978
OlusegunObasanjo (Nigeria) 1978 – 1979
Léopold Sédar Senghor (Senegal) 1979 – 1980
Gnassingbé Eyadéma (Togo) 1980 – 1981
Siaka Stevens (Sierra Leone) 1981 – 1982
Mathieu Kérékou (Bénin) 1982 – 1983
Ahmed Sékou Touré (Guinée) 1983 – 1984
Lansana Conté (Guinée) 1984 – 1985
MuhammaduBuhari (Nigeria) 1985 – 27 août 1985
Ibrahim Babangida (Nigeria) 27 août 1985 – 1989
Dawda Jawara (Gambie) 1989 – 1990
Blaise Compaoré (Burkina Faso) 1990 – 1991
Dawda Jawara (Gambie) 1991 – 1992
Abdou Diouf (Sénégal) 1992 – 1993
Nicéphore Soglo (Bénin) 1993 – 1994
Jerry Rawlings (Ghana) 1994 – 27 juillet 1996
Sani Abacha (Nigeria) 27 juillet 1996 – 8 juin 1998
AbdulsalamiAbubakar (Nigeria) 9 juin 1998 – 1999
Gnassingbé Eyadéma (Togo) 1999
Alpha Oumar Konaré (Mali) 1999 – 21 décembre 2001
Abdoulaye Wade (Sénégal) 21 décembre 2001 – 31 janvier 2003
John AgyekumKufuor (Ghana) 31 janvier 2003 – 19 janvier 2005
Mamadou Tandja (Niger) 19 janvier 2005 – 19 janvier 2007
Blaise Compaoré (Burkina Faso) 19 janvier 2007 – 19 décembre 2008
UmaruYar`Adua (Nigeria) 19 décembre 2008- 18 février 2010
Goodluck Jonathan (Nigeria) 18 février 2010- 17 février 2011
Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), depuis le 17 février 2011

Gérard AGOGNON (de Yamoussoukro)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page