.
.

Le triomphe de la vérité

.

Prestation de serment du président de l’Armp: La Cour d’appel de Cotonou donne feu vert à Eugène Dossoumou


Vues : 1

le Président Eugène DossoumouLe président de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), Eugène Dossoumou peut exercer ses nouvelles fonctions en toute légalité. Conformément aux dispositions en vigueur, il a prêté serment vendredi dernier à la Cour d’appel de Cotonou devant un collège d’une dizaine de magistrats présidé par Félix Dossa. Une dernière étape qui marque l’installation officielle et définitive de l’ex-secrétaire général du gouvernement à la tête de l’ARMP. Instant solennel vendredi dernier devant un parterre de personnalités, de parents et amis ainsi que plusieurs membres de l’ARMP.

Après s’être rassurée du décret portant sa nomination et du parcours professionnel de l’administrateur civil de grade A échelon 12, Eugène Dossoumou, la cour a reçu son serment. Le premier substitut près le président de la cour d’appel, Julien Joseph Tiamou, n’a pas manqué de présenter à l’assistance le profil de l’homme. Sa nomination, dira-t-il, n’est pas un fait du hasard. « Eugène Dossoumou est de bonne moralité et est un cadre de haut niveau », a-t-il vanté, non sans rappeler aussi, l’impressionnant parcours académique et professionnel de cet administrateur civil, ancien diplômé de l’Ecole nationale d’administration qui a occupé dans le passé des postes non moins importants tant au niveau territorial que central. Il lui a rappelé toutefois les exigences de sa nouvelle mission : « Les tâches qui vous attendent sont immenses, nobles et difficiles. Ayez la rigueur dans le travail, soyez intègre et veillez au respect de la réglementation dans la passation des marchés publics… », a indiqué le magistrat Julien Joseph Tiamou.

« Je suis animé d’un sentiment de fierté et du devoir accompli dans le sens de la règlementation, puisque vous savez qu’au terme de l’article 9 du décret 2012-224 portant attribution, organisation et fonctionnement de l’Autorité de régulation des marchés publics, les membres du Conseil de régulation des marchés publics doivent prêter serment. Donc, c’est pour me conformer à cette exigence règlementaire que j’ai prêté à mon tour serment, aujourd’hui, et cette cérémonie me fait donc entrer de plein pied et dans la plénitude de mes fonctions, d’abord en tant que membre du Conseil de Régulation, faisant partie des cadres que l’administration publique doit désigner ». Répondant aux questions de la presse à la fin de la cérémonie de prestation de serment, le président Dossoumou, n’a pas caché sa satisfaction, pour le devoir qu’il vient d’accomplir. « Je crois qu’on me renvoie ainsi à mes fonctions. Je rejoins mes 11 collègues qui y sont déjà pour poursuivre, l’exercice de nos fonctions, prendre en charge, complètement et totalement nos responsabilités par rapport à la passation de marchés publics », a-t-il aussi dit. « Vous savez, nous prônons la prospérité partagée, et le marché public est un canal par lequel l’Etat redistribue la richesse nationale à tous les citoyens, et étant entendu que nous sommes tous fils de ce pays, nous avons une part équitable à la richesse nationale, étant entendu que plus de 50 % du budget national voté va vers les marchés publics. Mais, vu la masse d’argent brassée dans ce secteur, tout n’est pas dénué de manœuvres frauduleuses et autres. Ce qui explique l’existence d’un organe comme l’Autorité de régulation des marchés publics. Et ceux qui sont chargés d’animer cet organe doivent être également des gens d’une certaine probité et d’une certaine expérience avérée comme en disposent d’ailleurs les textes. Je viens d’entrer en fonction. Et comme l’on dit chez moi, le début n’est rien, c’est la fin qui permet de juger », a aussi affirmé le président Eugène Dossoumou. « Je ne peux pas non plus ne pas invoquer le Seigneur qui m’a permis d’être à ce niveau et de remercier aussi le Chef de l’Etat, qui encore une fois, m’a fait confiance, en me mettant à ce poste. Je crois que je ferai avec le secours de la sainte grâce et de l’implication personnelle du chef de l’Etat, tout ce qui est de mon devoir pour mériter cette confiance », a-t-il conclu.

 Christian TCHANOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page