.
.

Le triomphe de la vérité

.

Budget 2014 et situation économique du Bénin: Le député Eric Houndété brandit des chiffres contradictoires


Vues : 3

Eric HoundétéInvité hier sur l’émission «Zone Franche » de Canal 3, l’honorable Eric Houndété y a débarqué avec des chiffres en poche. Des chiffres qu’il exhibe pour contredire  ceux du gouvernement, tant en ce qui concerne le projet de budget exercice 2014, que pour beaucoup d’autres cas.  Si déjà, il estime qu’à l’heure actuelle, l’on ne peut voter ledit  budget, il révèle également  que les 60  milliards annoncés pour appuyer les initiatives de la jeunesse, ne seraient pas exacts.  Il affirme avoir vu plutôt un chiffre de 30 milliards. De plus, s’inquiète-t-il, le gouvernement n’a même pas précisé là où il pense mobiliser cette somme. « C’est un épiphénomène », qualifie-t-il.

 L’invité de l’émission « Zone Franche » porte également les mêmes réserves sur le taux de croissance de 5, 4% avancé, évoquant des chiffres qui sont inférieurs à ceux donnés par le gouvernement puisque ce taux de  croissance tient de deux grands  secteurs dont la filière coton. Et dans ce cas, les 240.000 tonnes annoncées par le gouvernement comme étant la quantité de coton produite à la dernière campagne,  ne seraient pas des chiffres justes. Il s’agirait plutôt de 175.000 tonnes, selon Eric Houndété qui précise s’être personnellement rendu au Ministère de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage, où il a pu obtenir ce chiffre dans des documents fiables et assez précis. Le gouvernement aurait donc présenté un « chiffre politique» pour le cas de la filière coton, à en croire le député Houndété, par ailleurs, membre influent de l’Union fait la  Nation.

 L’invité  s’est également préoccupé du climat des affaires au Bénin, qu’il trouve nettement affaibli. Selon lui,  le taux national des recettes fiscales de 2013, évalué  le 30 juin dernier, date limite, était encore à 45%, alors que le minimum attendu à cette date de l’année est de 50%. Preuve que les entreprises sont davantage fragilisées dans le pays, regrette le député Houndété, qui lie cette situation aux rapports conflictuels qui se poursuivent entre le secteur privé et l’Etat dans maints domaines.

Christian TCHANOU 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page