.
.

Le triomphe de la vérité

.

Assemblée générale au ministère du travail: Les travailleurs réclament toujours leur délocalisation


Vues : 1

(Ils projettent une grève de 72 heures à compter de mardi)

les responsables syndicaux du Mtfp autour de cette table lèvent le ton et dénoncent.....

les responsables syndicaux du Mtfp autour de cette table lèvent le ton et dénoncent…..

Le 1er mai, fête du travail, a été célébré autrement au ministère du travail et de la fonction publique avec la question de la délocalisation des services  qui a refait surface. Ainsi, le mardi 30 avril dernier, tous les travailleurs dudit ministère se sont retrouvés en assemblée générale. Assistés de leurs responsables syndicaux, ils se disent indignés d’avoir été écartés de la liste des ministères  devant occuper l’une des deux tours administratives dont le Bénin vient de se doter. Or, « il y a quelques jours, notre ministre nous a confirmé que nous sommes concernés par les ministères et/ou institutions appelées à occuper les nouveaux locaux », a précisé Donatien Dossou-Gbété, secrétaire général du Syndicat des travailleurs du Ministère du travail et de la fonction publique (Syntra-Mtfp). En plantant ainsi le décor, il a présenté les risques que courent les travailleurs depuis des années  dans ces conditions quand bien même, une décision de la Cour constitutionnelle a dénoncé la situation. « Notre ministère est implanté sur un site pollué où on produit du ciment ». La situation étant malheureuse, elle a connu le soutien de  l’ancien secrétaire général syndical du ministère,  Marcellin Sassè, aujourd’hui appelé à faire valoir ses droits à la retraite. Participant à cette rencontre, il a retracé l’histoire de la lutte  sur la délocalisation. Pour avoir été témoin de certains cas de maladies et de décès pour inhalation de poussière de ciment, il a déploré « l’entêtement de l’autorité ministérielle » à ne pas faciliter le déménagement des travailleurs. Pour sa part, Hugues Akpo,  secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs du ministère du travail de la fonction publique (Synatra-Mtfp) a fait cas du problème relatif à la défalcation des primes de rendement  des travailleurs par l’autorité. Pour lui, « ces primes sont des acquis qui ne peuvent jamais être diminués ».

...la mauvaise foi de leur ministre de tutelle.

…la mauvaise foi de leur ministre de tutelle.

A tous ces problèmes, vient s’ajouter, celui de la mise sur pied d’un nouveau syndicat que les travailleurs dénoncent.  Pour le  Syndicat national des corps des personnels de l’administration du travail (Synacat) dirigé par Raymond Zoumatoun, cette manière de réfléchir de la part des autorités vient pour diviser les travailleurs et mieux, instaurer un système de régionalisme. C’est pourquoi, ensemble avec les travailleurs, ils ont décidé d’observer dès mardi prochain, une grève de 72 heures avec tacite reconduction jusqu’à ce qu’ils intègrent l’une des tours administratives en question. « Nous observerons un débrayage général avec suspension de travail jusqu’à satisfaction de nos revendications », ont crié les travailleurs.  En prélude à ce mouvement, une marche est projetée sur la primature ce lundi 06 mai 2013 pour réclamer le soutien du premier ministre.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page