.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pénurie d’enseignants qualifiés: Le ministère de l’enseignement secondaire fait appel aux retraités


Vues : 2

La qualification des enseignants du secondaire est souvent décriée. A la recherche de solutions, le ministère de l’enseignement secondaire a pensé aux retraités.

Les enseignants partis à la retraite depuis 2002 seront bientôt de retour dans les salles de classe. C’est la solution trouvée par le ministère de l’enseignement secondaire pour résoudre le problème de pénurie d’enseignants qualifiés. En effet, par une lettre adressée aux directeurs départementaux de l’enseignement secondaire du Bénin, et ce depuis janvier 2013, le ministère de l’enseignement secondaire a invité ces derniers à lui faire parvenir la liste de tous les enseignants de français, mathématiques, des sciences physique chimique et technologique admis à la retraite depuis 2002. Ainsi, ceux-ci viendront suppléer aux carences de leurs collègues non qualifiés. Cette décision fait suite aux nombreux constats effectués sur le terrain. Toutefois, elle est loin de recevoir le consentement des enseignants en particulier les vacataires. « Je ne sais pas pourquoi on laisse des jeunes demeurés vacataires et on veut récupérer des retraités », s’interroge Euloge Djivoh, enseignant de mathématiques à Cotonou. Comme lui, les enseignants vacataires ne comprennent pas pourquoi le ministère de l’enseignement secondaire  préfère procéder ainsi. « On ne peut pas dire que nous sommes tous non qualifiés. C’est un sacrifice de la jeunesse qui est en train de s’opérer », fudtige Diane K., enseignante de français.

Nafiou OGOUCHOLA

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Pénurie d’enseignants qualifiés: Le ministère de l’enseignement secondaire fait appel aux retraités

  1. modeste akakpo

    Si c’est pour former les jeunes dits non qualifies je suis entierement d’accord mais si c’est pour venir prendre la place de ceux ci c’ est un scandale et aucun enseignant ne devrait accepter cet etat de chose. Ils sont nombreux qui poirottent avec qualification en main. Pardon dites aux ministre Djimba de ier l’example de son collegue du superieur. Que ces proffesurs retraites cervent plutot dans les ecoles normalespour renforcer la pratique chez les nouveaux enseignants. Pardon cessez de sacrifier cette jeunesse je suis capesiendepuis 2008…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page