.
.

Le triomphe de la vérité

.

Académie-débat au sujet de la sorcellerie:Les secrets et rouages des sorciers dévoilés


Vues : 2

Le vendredi 04 mai dernier, au Centre de Recherche d’Etude et de Créativité(CREC) des pères jésuites de Godomey, il a été organisé une conférence autour du phénomène de la sorcellerie. Les deux conférenciers, à savoir les pères exorcistes Pamphile Fanou et Charles Agbessi ont donné leur point de vue au sujet du fléau et indiqué à l’assistance, essentiellement constituée des chrétiens, les dispositions à prendre pour être désormais à l’abri.

La sorcellerie constitue un mystère. De nombreuses personnes en sont victimes et en souffrent énormément. Ce phénomène qui va galopant dans la société béninoise et qui tourne en dérive bon nombre de projets a fait l’objet de l’académie-débat de vendredi, au CREC de Godomey. C’est une kyrielle de questions qui a fondé l’effectivité de la rencontre, à savoir, la sorcellerie existe-t-elle ? Si oui, en quoi consiste-t-elle ? Peut-elle atteindre toutes personnes ?

 Toutes les maladies inexplicables ou mystérieuses relèvent-elles de la sorcellerie ? La psychologie peut-elle apporter une lumière sur les phénomènes qualifiés de sorcellerie ? Quelles attitudes le chrétien doit-il avoir en face de la sorcellerie pour vivre sa foi dans la paix ? Pour répondre ces nombreuses interrogations, les pères Pamphile Fanou et Charles Agbessi tous deux habitués du sujet du fait que leur ministère sacerdotal ont été invités.

 Fort de leur expérience pastorale ils ont simultanément proposé des approches sociologiques, théologiques, psychologiques et psychothérapeutiques. Leurs diverses appréciations du phénomène portaient sur les formes d’agissements des acteurs du monde des mystères, leur processus de gradation dans le système et les catégories de sorcelleries qui existent. Pour les conférenciers, les seules armes que les chrétiens peuvent saisir sont la prière perpétuelle et l’adoration du Seigneur.

 Ils ont par ailleurs recommandé aux fidèles d’éviter les préjugés au sujet de gens soupçonnables au risque de faire de ceux-ci des cibles de regards malveillants et par extension de vindicte populaire. Cette conférence a apporté une lumière sur un phénomène social qui désempare beaucoup de personnes et suscite des réactions diverses de déni ou d’affirmation hâtive. Ainsi le CREC contribuera à dissiper les peurs injustifiées et à favoriser une vie sociale épanouie. La conférence s’est déroulée en langue française. Une autre est prévue incessamment pour être donnée en fongbé.

Teddy GANDIGBE (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page