.
.

Le triomphe de la vérité

.

Personnes du 3ème âge au Bénin:Vieillesse, la saison des vicissitudes


Vues : 12

Les personnes du troisième âge revendiquent une place dans la société moderne qui la leur refuse

Au Bénin, la vieillesse constitue encore une source de grande inquiétude. Pour nombre de personnes du 3ème âge, le quotidien continue de rimer avec abandon, mendicité, alcoolisme, pauvreté et maladies diverses…en l’absence d’une véritable politique d’assistance et de prise en charge de cette couche sociale.

«Ce n’est pas normal de la part des syndicalistes et du gouvernement. Ce n’est pas parce que quelqu’un est porté disparu que nous devrions être pénalisés et marginalisés. Nous, agents retraités de l’Etat, sommes déjà mourants. Et pourquoi nous n’aurons pas accès à nos pensions ? C’est dommage ! Le pays est mal géré. Il est mal gouverné. Sinon, comment comprendre qu’il nous faut venir de très loin pour être négligéés à ce point ?

C’est difficilement que j’ai pu avoir les frais de déplacement pour venir ici. Comment vais-je faire pour rentrer maintenant?», s’interroge d’un ton amer le vieux Dieudonné Ahlonsou, retraité rencontré à la Direction générale du Trésor. Venu d’Avrankou –localité située à une cinquantaine de kilomètres de Cotonou- pour percevoir sa pension de retraite, ce vieillard marqué par le poids de l’âge, drapé d’un pagne traditionnel et soutenu par sa canne, peine à voiler sa colère sous le chaud soleil de cette matinée du 10 octobre 2010.

« Pourquoi faut-il nous malmener à ce point avant de nous permettre d’entrer en possession de ce qui nous revient ?», se désole ainsi cet enseignant retraité. Cette situation née de la grève déclenchée par les agents du Ministère des finances pour exiger le retour d’un collègue disparu, met à nu la grande vulnérabilité des anciens fonctionnaires de l’Etat béninois dont la principale source de revenus –dans bien des cas- constitue désormais les pensions de retraite après plusieurs années de sacrifices au service du développement de la patrie.

 Ce triste sort, cependant, trouve un terrain encore plus fertile au sein des milliers de vieillards béninois dont les sources de revenus sont encore plus aléatoires.

Des marginalisés sociaux

Devenues désormais inactives, les personnes du 3ème âge se heurtent à de nombreuses contraintes. Il en est ainsi des maladies séniles et de la pauvreté. « Après 60 ans, les vieillards sont confrontés à différents problèmes de santé notamment les troubles cardiaques, de la mémoire, de comportement, l’incontinence urinaire, le ralentissement du rythme d’exécution de certains actes, des conséquences découlant de la ménopause pour les femmes et de l’andropause pour les hommes…», explique à cet effet le Dr Josiane Ezin-Houngbè, psychiatre à la Faculté des sciences de la Santé (FSS) de l’Université d’Abomey-Calavi.

 Et pourtant, à l’instar de leurs pairs de nombre de pays africains, les personnes âgées du Bénin ne bénéficient pas de l’attention qu’exige leur situation. « Nous faisons l’objet de mépris au sein de nos communautés qui nous perçoivent désormais comme des charges inutiles », explique le septuagénaire André da Silva, une calebasse de « Tchoukoutou » entre les mains. « Mes fils m’aident comme ils peuvent mais ce n’est pas suffisant et je suis obligé de m’occuper d’un petit atelier de réparation de motos malgré mon âge avancé », ajoute-t-il sous le regard rieur de ses amis plutôt occupés au jeu de cartes auquel ils s’adonnent pour vaincre leur oisiveté.

 Leurs joies passagères peinent cependant à cacher la misère des personnes âgées au Bénin. C’est l’avis du fonctionnaire retraité Alphonse Wouingnammou. « Dans notre pays, se désole-t-il, le manque de revenus est le problème le plus crucial pour les personnes âgées. Pas de moyens, pas d’accès aux soins. Pas de logement non plus. Or, la vieillesse rime avec misère et précarité. L’Etat n’a pris aucune mesure pour soulager les personnes âgées ».

Ce retraité ne passe pas sous silence sa pension. « Si vous prenez mon cas par exemple, je suis retraité depuis presqu’une vingtaine d’années, mais la maigre pension que je perçois n’a jamais varié alors que le coût de la vie a augmenté. Mais, quand je vois certaines personnes âgées qui ont exercé dans le privé durant toute leur carrière professionnelle, je cesse de me plaindre. S’ils n’ont pas la chance d’avoir réalisé d’importantes économies pendant leur période d’activité ou de bénéficier du soutien de leurs enfants, ils sont condamnés à mendier, à se saouler et donc à mourir très tôt », s’indigne-t-il.

Même lorsque la pension existe, elle tombe difficilement lors de la première année de retraite. Jusqu’au jour d’aujourd’hui, les enseignants retraités de la promotion 2010, se plaignent de n’avoir pas perçu un seul copeck depuis près d’un an. Et pourtant, le ministère en charge de la réforme institutionnelle affirme avoir mis en route un train de réformes visant à rendre plus rapide la délivrance des pièces permettant de toucher les pensions. Sur le terrain, la réalité est encore toute autre chose. Et la création d’un ministère en charge des personnes du troisième âge n’a pas changé grand-chose à la situation.

Cet avis est partagé par le secrétaire général du Syndicat des agents de la sécurité sociale (SYNASS) et secrétaire général adjoint de la Confédération des syndicats autonomes (CSA-Bénin). Rappelant que, selon les chiffres rendus publics par l’Onu lors du deuxième Sommet mondial sur le vieillissement tenu à Madrid, « en 2050, le monde comptera plus de 2 milliards de personnes âgées de 60 ans et plus contre 600 millions actuellement. »

Paul Hounguèvou fait observer toutefois que « l’espérance de vie du travailleur béninois n’excède pas cinq ans après la retraite ». Et pourtant, explique le responsable syndical, la contribution de ce dernier à l’œuvre d’édification d’une nation prospère, au prix de nombreux sacrifices, lui confère le droit de prétendre légitimement à un repos mérité, à une vieillesse apaisée.

«Tu te lèveras devant les cheveux blancs, et tu honoreras la personne du vieillard… »

La personne du vieillard constitue dans bien des sociétés africaines –y compris celle du Bénin- une source de vénération et d’expériences. L’écrivain guinéen Amadou Hampathé Bâ le dit à juste titre lorsqu’il fait observer qu’« en Afrique, un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle ».

Ainsi, après plusieurs années de vie, la personne du troisième âge exhibe avec fierté son vécu et les multiples enseignements qui en découlent. Les livres saints tels que la Bible, consacrent d’ailleurs ce respect dû aux personnes du 3ème âge. « La force est la gloire des jeunes gens, et les cheveux blancs sont l’ornement des vieillards », peut-on ainsi lire dans Proverbes 20. 29

Fort de cet état de fait, le vieillard béninois ne voile pas ses prétentions à l’endroit de sa communauté. « En tant que personne âgée, nous avons droit au soutien de notre entourage pour jouir avec plénitude des derniers instants de notre vie terrestre », estime Gervais Salanon, ouvrier à la retraite. « C’est vrai que certaines personnes âgées réussissent à joindre les deux bouts mais nous sommes nombreux à ne pas disposer du moindre soutien bien que nous soyons au soir de notre vie », se plaint André da Silva.

Pour le président de l’Association Fraternité Papito–Mamita, Antonin Pedro, le souhait de son organisation de défense des droits des personnes âgées « est la mise en application du Programme National pour le vieillissement actif au Bénin » ; toute chose qui permettra une meilleure gestion de la prise en charge des personnes du troisième âge tant au point de vue économique, sanitaire que social.

D’autres mesures telles que la construction d’une Maison pour personnes âgées, l’amélioration des centres de Protection Sociale et la construction de Centres d’information et d’entretien des personnes âgées font l’objet de doléances au sein de cette frange de la population. Cela est d’autant plus nécessaire que, selon Gervais Salanon, « chacun de nous est appelé, avec un peu de chance, à vieillir et à se confronter aux réalités du 3ème âge au Bénin».

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page