.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après la signature du décret de grâce présidentielle: Des détenus déjà libres pour une nouvelle vie


Vues : 1

Dans son discours à la Nation du 31 juillet 2011 le Chef de l’Etat le président Boni Yayi avait décidé de la prise d’une mesure de grâce présidentielle pour les détenus des prisons civiles du Bénin. Par surcroît, le décret N°2011-531 du 8 Août 2011 a été signé dans le mois d’août et a surpris le commun des béninois.

Ce décret N°2011-531 du 8 Août 2011 prend en compte les personnes détenues, condamnées à des peines criminelles ou correctionnelles par une décision définitive des Cours ou Tribunaux de la République du Bénin sur la période du 1er juillet 2010 au 30 juin 2011. Ainsi, les prisonniers dont les peines sont moins alourdit et dont le processus de libération n’ont pas connu de problème ont recouvré depuis la semaine dernière pour certains leur liberté. Il est à noter que la prison civile de Cotonou doit libérer 73 détenus qui sont tous concernés par la mesure de grâce présidentielle.

Quant aux personnes détenus pour Assassinat, vol à mains armées, vol d’automobile et de moto, association de malfaiteurs, détention, usage et trafic de stupéfiants, évasion, viol, trafic d’enfant ne sont pas concerné par cette mesure donc purgeront leur peine jusqu’à terme.

 Contrairement à ces derniers les personnes détenus pour détournements de deniers publics, le décret conditionne le bénéfice de cette grâce au remboursement des sommes détournées et pour la majorité des cas, soit 44 détenus sur les 73, leur libération est « dés adoption » du décret. 27 des détenus graciés sont condamnés pour vol, 19 le sont pour escroquerie, 13 pour abus de confiance et 5 pour coups et blessures volontaires. C’est bien parmi ceux-là que les premiers les plus chanceux mènent depuis plusieurs jours une vie normale.

 Yannick SOMALON (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page