.
.

Le triomphe de la vérité

.

Séminaire international pour les officiels de presse à Beijing en Chine:Les médias des pays africains francophones vont à la découverte du pays de Mao (Le Bénin représenté par Gérard Agognon et Alexis Azonwakin)


Vue partielle des participants á l’ouverture du séminaire de Beijing

A l’initiative du gouvernement de la République populaire de Chine, se tient au Centre Hôtelier du 21ème siècle de Beijing, un séminaire international de l’Information au profit des Officiels de presse des pays de l’Afrique francophone. Venus de 17 pays du continent africain dont le Bénin, la cinquantaine des délégués va pendant deux semaines (du 12 au 25 juillet 2011), se familiariser avec les réalités chinoises en vue d’élargir leurs horizons et perceptions sur ce grand pays. Cette rencontre, la 8ème du genre, organisée par le Centre de formation du Bureau de l’information du Conseil des Affaires d’Etat (BICAE), sous le haut patronage du Ministère du Commerce de la République Populaire de Chine, vise selon les organisateurs, à faire découvrir la Chine aux médias africains et surtout, intensifier les liens avec eux pour une meilleure couverture aussi bien de la situation réelle en Afrique qu’en Chine.

En procédant à l’ouverture de la 8ème édition dudit séminaire, le Directeur Général du Centre de formation du Bureau de l’Information du Conseil des Affaires d’Etat, Monsieur Hu Weiping s’est félicité de ce que cette initiative, lancée en 2004 par le Bureau dont il a la charge, continue de se tenir tous les deux ans et a réuni jusque là, plus de 300 responsables de médias venant de 50 pays africains francophones.

Cette rencontre qui donne l’occasion d’échanger directement avec les médias africains tire son fondement du rôle prépondérant que joue l’Afrique aux yeux de la République populaire de Chine, a souligné Hu Weiping pour qui l’époque où les informations concernant la Chine sont révélées exclusivement par les médias occidentaux et où la Chine accède à l’Afrique uniquement à travers les mêmes médias occidentaux est définitivement révolue avec l’avènement du séminaire.

 Désormais, la République populaire de Chine a fait l’option d’avoir des échanges directs avec l’Afrique. C’est pourquoi ledit séminaire s’adresse aux responsables des médias de l’Afrique, a-t-il dit pour conclure en souhaitant pleins succès aux participants dans leurs travaux.Le porte-parole des délégués, le Togolais Solitoké Bahtembana a remercié la République Populaire de Chine pour cette politique d’ouverture en direction des médias africains et pour son sens élevé d’hospitalité et de prospérité partagée.

Après la photo de famille qui a sanctionné la partie protocolaire de la cérémonie officielle d’ouverture, les délégués ont eu droit à deux conférences. La première, sur le thème « échanges et coopération entre la Chine et l’Afrique en matière d’information », a été animée par Monsieur Jiang Weiqiang, Directeur Général des Relations internationales du Bureau de l’information du Conseil des affaires d’Etat (BICAE). La présentation de cette communication a été l’occasion pour le conférencier d’entretenir les participants à la rencontre de Beijing sur l’historique de ce séminaire qui est l’une des nombreuses initiatives de sa direction.

Cette direction, qui a la lourde mission de faire connaitre la Chine au monde extérieur a, dans le cadre de l’exercice de ses prérogatives, initié ce séminaire qui est a sa 8ème édition, a dit Monsieur Jiang Weiqiang. Après avoir entretenu la cinquantaine de participants sur les autres missions de la direction dont il a la charge depuis plus d’une décennie, le Directeur Général des Relations internationales du Bureau de l’information du Conseil des affaires d’Etat (BICAE) a laissé entendre, dans la 2ème partie de sa communication, que c’est après s’être rendu compte des inconvénients de son isolationnisme que la Chine a pris la résolution de s’ouvrir, notamment à l’Afrique, mettant ainsi fin au monopole des médias occidentaux et américains qui étaient les seuls canaux de communication entre la Chine et l’Afrique.

La seconde communication qui porte sur des « Informations générales sur la Chine », a été présentée par Monsieur Huang You Yi, vice-président de l’administration de la publication et de la distribution en langues étrangères (CIPG). Dans son exposé, Monsieur Huang You Yi a fait une brève présentation de la République populaire de Chine et montré comment la société et l’administration chinoises sont organisées. Avec son histoire vieille de 400 ans, la chine, très grande avec une population de plus de 1,3 milliards d’habitants est la 2ème puissance économique mondiale.

Avec un patrimoine culturel riche et une grande diversité, la société chinoise est caractérisée par le respect de l’autorité et des personnes âgées, a dit le communicateur qui a d’ailleurs fait constater que la Chine est grande et petite à la fois et est menacée par un vieillissement de la population qui ne s’améliore pas malgré les réformes engagées. Mieux, le taux de chômage est très élevé ; 20 millions de chômeurs par an, a révélé le conférencier pour qui cette menace constante, doublée de l’attachement du chinois au respect de l’autorité fait qu’il n’y a pas de grève en Chine.

Au menu ce mercredi de la deuxième journée de la rencontre des officiels des médias africains francophones, deux conférences et une rencontre avec un dirigeant du Bureau de la Communication internationale du comité central du Parti Communiste Chinois (PCC), suivie d’une réception.

Pour les autres jours, plusieurs autres activités sont au programme de la 8ème édition du séminaire de l’information pour les officiels de presse des pays africains francophones qui se tient à un moment décisif de l’histoire de la chine, la célébration du 90ème anniversaire de la naissance du parti chinois.

En dehors d’une visite au Ministère des Affaires étrangères et une rencontre avec des dirigeants chinois, il est prévu d’autres visites aux sites olympiques des Jeux de Béijing 2008, à la radio Chine internationale, au palais impérial, au centre d’information internet en chine, au temple Shaolin, sur des projets industriels, aux grottes de Longmen, sur des projets de développement de l’agriculture des régions rurales et des paysans, une excursion à la Grande Muraille etc…

Gérard AGOGNON, envoyé spécial à Beijing

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page