.
.

Le triomphe de la vérité

.

Equipe Nationale du Bénin: Tout est à refaire


Vues : 3

Une génération arrive à la fin de son parcours au soir de la Can 2010. Parmi les joueurs de cette génération, il y en a qui ont déjà goutté au délice continental trois fois d’affilée. D’autres  sont en train de jouer la compétition la plus importante du continent pour la deuxième fois. La moyenne d’âge de la sélection béninoise est de 25 ans. Les joueurs qui composent  l’équipe nationale ont en activité au haut niveau il y a au moins dix pour la plupart. Chrysostome,  Ogunbiyi, Singbo, Chitou, Ahouéya… sont en équipe nationale du Bénin il y a bien longtemps et ont joué trois Can en 2004, 2008 et 2010. Ils ont été partenaires de l’actuel vice-adjoint du coach, Oumar Tchomogo.  D’autres y sont pour la toute première fois.  Ce qui signifie que le groupe béninois qui joue actuellement la Can est un ensemble hétéroclite qui ne respecte pas les normes du football. On prend du vieux pour faire du neuf ou on met du vieux qui ne répond pas à côté du jeune et on veut avoir des résultats probants. Ce n’est pas possible et c’est ce qui est dommage pour le football béninois. Une fois qualifiée pour la compétition majeure, la formation a du mal à franchir le premier tour. Si les joueurs qui ont déjà joué trois  coupes d’Afrique n’ont pas la possibilité de bousculer la hiérarchie football continental, c’est qu’il y a un problème. Et s’il y a problème, il faut tout refaire et tout remettre en place pour cesser de mettre l’argent du contribuable béninois dans un projet d’avenir. Des éliminatoires à la participation des Ecureuils à la Can, l’Etat dépense des milliards qui volent dans les poches des  ni fois ni lois qui profitent de cette compétition pour s’enrichir. Il faut repenser le football en mettant un terme à la navigation à vue. Certains joueurs doivent avoir l’amabilité de déposer le maillot ou on doit les faire partir. Sinon  comment comprendre que des joueurs aient pris chacun 10 millions pour prime de participation et sont incapables de faire rêver le peuple béninois, fous de foot. L’Etat peut prendre ces deniers pour investir dans la construction des centres de formation. Les enfants iront apprendre à taper dans le ballon rond pour devenir plus part des intellectuels du football et non des aveugles que nous avons en équipe nationale et qui n’ont aucun amour pour l’étendard national. C’est de cette façon qu’on forme les Eto’o, Drogba, Flavio, Essien, Obi… Dès lors, on ne viendra pas à la Can se constiper avec des joueurs ramassés d’un peu partout dans le monde et qui viennent en équipe nationale béninoise sans classes intermédiaires que sont les compétitions de catégories d’âge. Si aujourd’hui certains pays rêvent de gagner la Can ou d’aller au mondial, c’est parce qu’il a eu la formation de l’élite. Les joueurs ne sont pas ramassés au détour d’un voyage de l’entraîneur national. On ne peut pas continuer à se tromper dans ce pays et croiser les bras jusqu’à l’écroulement de l’édifice commun. Tout est à refaire. Rien ne doit plus être comme avant. Il faut qu’à chaque niveau de responsabilité, l’on puisse crever l’abcès pour en sortir le mal. Le championnat est le lieu où le vivier national formé dans les centres de formation se met en valeur. L’Etat doit mettre beaucoup de moyens pour son amélioration à long terme. Si le championnat national est d’un bon niveau et que les joueurs sont épanouis, on n’a plus besoin d’aller chercher des pseudos professionnels en Europe pour servir de « renfaibles ». Soit on fait le choix de devenir une nation de football ou on continuer de colmater les brèches en faisant du mal des amoureux du cuir rond du pays. L’histoire retiendra que les autorités au lieu d’aider la jeunesse l’ont avachie complètement. Soit on laisse le football ou on le joue proprement. Et pour le jouer correctement il y a des préalables. Il faut tout reconstruire.

 De notre envoyé spécial en Angola, Mathias José COMBOU

Reviews

  • Total Score 0%



2 thoughts on “Equipe Nationale du Bénin: Tout est à refaire

  1. nfodji

    Monsieur COMBOU,
    A lire votre article j’ai l’impression que vous ne connaissez rien du foot.Le foot c’est comme la mathématique ou une matière .Pour être fort il faut s’entrainer.Un éleve de 3éme qui va à l’examen et qui va s’entrainer avec un elève de sixième vous imaginez ses notes de classe ou ses notes à l’examen.Il suffit de voir le parcour des écureuils pendant les phases éliminatoires pour savoir que les écureuils ont beaucoup évolué.Ils produisent du jeu.comparativement à 10 ans en arrière.Leur 1er match était perdu par inexpérience et le second s’il y avait pas eu ce penalti j’espère que les écureuils ont convaincu.TOus les nigérianq jouent dans de grand clubs alors que les notre hormis 3 joeurs , CFA voir nationale.le dernier classement FIFa prouve l’évolution du foot des écureuils.
    Je suis déçu des fois de certains articles sur le site du benin lorsque les écureuils perdent un match ou font un match nul.Hormis les 3 qui jouent en première division qui encore emflame son chanpionnat ou qui est connu en afrique ou en europe?Lorsque la fédération mettra à profit les journées FIFA pour les matchs amicaux,lorsque les matchs amicaux se feront contre des équipes de niveau supérieur au notre, lorque nous aurons plus de joueurs dans de grands clubs européens les écureuils ferons afin peur et gagnerons des matchs à la CAN.Monsieur le journaliste ce n’est donc pas la peine de jetter de l’eau sur les joueurs qui se sacrifient pour la patrie.Même les anciens dont vous parler ont tenus leurs places et je ne vois pas les joueurs du nouveau championnat faire mieux.Prennez la peine de lire l’equipe ou les journaux européens lorsque leur équipe nationale ne gangne pas.Arrêter de parler de prime.De critiquer tels ou tels joueurs.Si les erreurs n’existait pas au foot, ce ne serait pas plaissant.L’equipe de France à déjà perdu des matchs contre des équipes dites petites contre elle pourtant dans les articles les journalistes n’ont jamais parler de prime.C’est un droit des joueurs et beaucoup d’equipes à cette CAN sont mieux payés que les notres alors encouragé les joueurs à faire mieux.Reconnaissez ce qu’il ont prouvé au milieu de leur jetter l’eau chaude.
    Françis de PARIS

  2. Yamine

    Merci Monsieur Mathias Jose Combou de votre analyse.Il faut dire la verite meme si elle est amer.je vis au Pays-Bas un pays de foot.Non je ne sais pas ou le ministre et son entraineur arrivent a trouver ses gens de joueurs.je suis beninois j aime le Benin et je veux de plus le voir evoluer dans tous les domaines.Il faut rajeunir notre equipe nationale,car il n est forcement pas de de venir en coupe dafrique si vous avez pas une equipe capablede tenir jusqu au bout.certains jeunes sessegnon oumorou sont bien les gens a qui on peut faire confiance.car ils ont la competence.on laisse des bons joueurs a la maison sous pretexe ils n ont pas une bonne relation avec le ministere ou avec la fbf vraiment c est dommage por l evolution de notre cher pays.ne cherchez pas trop lointain nous avons des bons joueurs qui sont capables ou d aller chercher des joueurs de 4 ou 3eme division non titulaire aussi en europe.Prenez du nord au sud l est a l ouest on trouvera des bons joueurs qui peuvent relever du defis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page