.
.

Le triomphe de la vérité

.

Modeste Kérékou confirme le départ de Gbadamassi du G13


Vues : 2

L'HONORABLE Rachidi Gbadamassi

L’information a évolué du champ de simple rumeur pour être au stade de confirmation. L’honorable Rachidi Gbadamassi membre influent du Groupe parlementaire G13 semble être en transit vers la mouvance présidentielle. Les propos de l’Honorable Kérékou portant la parole du Président du groupe parlementaire G13 Issa Salifou, n’a pas nié l’information. Il a au contraire apporté beaucoup d’éléments et indices qui oeuvrent pour la confirmation de cette nouvelle donne. Selon Modeste Kérékou, l’honorable serait débauché à coup de milliards par le gouvernement pour rejoindre les Forces Cauris. Sans être encore en possession de la lettre de démission, l’Honorable Modeste Kérékou croit que l’évidence s’impose.
Médard GANDONOU
Les indices d’un piège du G13 à Boni Yayi
C’est trop grotesque, trop subit, trop mirobolant mais trop spectaculaire pour s’opérer aussi facilement dans les rapports entre le groupe politique G13 et la mouvance présidentielle. Le départ de l’Honorable Rachidi Gbadamassi de l’Alliance G13 emportant sa démission du groupe parlementaire, pris dans sa forme et son fond, traîne beaucoup d’indices qui, aux yeux d’un observateur averti, militent en faveur d’un grand coup politique savamment emballé par l’Alliance G13 pour précipiter la descente aux enfers du Chef de l’Etat le Dr Boni Yayi.

Précipitation dans la confirmation de la nouvelle… 
Jusqu’au moment où l’Honorable Député Modeste Kérékou s’est prêté aux interrogations de la presse, il reconnaît n’être en possession d’aucune lettre de démission émise par le Député Rachidi Gbadamassi. Ni le Président de l’Upr et du Groupe parlementaire G13 Issa Salifou ni aucune instance de l’Alliance G13 n’a confirmé à cette phase, être ampliateur  de cette correspondance.  Et donc, pour un membre fondateur, très influent de l’Upr et de l’alliance G13 qu’est l’Honorable Rachidi Gbadamassi, pourquoi le groupe G13 s’est-il précipité, sur la base de simple rumeur ou de coupures de presse, pour confirmer sa démission. S’il s’avérait  le départ de l’Honorable Rachidi Gbadamassi, c’est une évidence que l’alliance G13 en pâtirait énormément. Il s’impose à l’analyste politique de s’interroger sur la facilité et l’aisance dont a fait montre le G13 dans la confirmation de l’information du départ de ce membre influent. La tradition politique en la matière sur le plan national est connue en pareille circonstance. Le premier réflexe de tout groupe politique est l’instinct de conservation qui oblige à rejeter toute information à la phase de rumeur.
Curieusement, le G13 sans le moindre souci d’offrir au « prétendu » démissionnaire une possibilité de revenir à la famille, s’est précipité dans la confirmation d’une information qui le fragilise. En d’autres circonstances, l’information serait démentie même jusqu’en présence de preuves irréfutables. Mais quand le G13 même se mue en propre propagandiste de sa destabilisation il faudra s’en méfier.

Un espion en mission ?
Rachidi Gbadamassi ne serait-il que pur espion du G13 pour infiltrer le dispositif politique du Chef de l’Etat afin de mieux contribuer à la déstabilisation du bloc mouvancier ? Au regard de l’actualité politique récente, l’hypothèse constitue une des pistes de réflexion les plus plausibles. Gbadamassi l’homme des dossiers de véhicules d’occasion. Gbadamassi la ciguë du gouvernement Yayi, Gbadamassi l’acteur principal de la dernière tournée du G13 dans le septentrion ayant consacré la candidature de Bio Tchané, Gbadamassi… aujourd’hui membre de l’Alliance présidentielle Fcbe ? Certes, il peut avoir des revirements extraordinaires dans le jeu politique, en particulier au Bénin où l’éthique politique et la morale n’ont pas droit de citer. Mais il y en a très peu d’aussi contradictoires en un temps aussi record, qui ait pu durer et ait reflété une sincérité de son auteur. Gbadamassi siégeant au rang des mouvanciers de la Fcbe ne se sentirait pas mieux qu’un Diable invité à table au paradis. Il ne durera pas plus que le temps de peaufiner un coup contre son hôte. Si toutes ces informations se confirmaient, il ne faudrait pas se faire d’illusions, Rachidi Gbadamassi rejoindra incessamment sa famille de jeunes hommes d’affaire, de liberté d’expression, de critiques périodiques sous les feux des médias …le temps d’espionner sa nouvelle famille d’accueil.
Médard GANDONOU

Déclaration de Modeste Kérékou, Représentant l’Upr sur un éventuel départ de l’Honorable Rachidi Gbadamassi
Effectivement, il nous est revenu dans la nuit d’hier que l’honorable Rachidi Gbadamassi qui, par ailleurs troisième Vice-président du Parti Union pour la Relève (Upr), Membre influent du groupe parlementaire G13 à l’Assemblée nationale aurait déposé une lettre de démission sur le bureau du Président de l’Assemblée nationale, démission du groupe parlementaire G13. Nous ne saurions bien apprécier cette décision d’autant plus que la lettre n’ est pas destinée au Président du Parti Upr, Président du Groupe parlementaire G3 mais au Président de l’Assemblée.
Nous n’avons donc pas encore copie de cette décision mais à notre grande surprise, un quotidien de la place aurait publié in extenso ce courier.  Tout à l’heure, après un certain nombre d’investigations et déférant aux instructions du Président Issa Salifou et des autres membres de l’Upr, nous sommes venus éclairer l’opinion nationale et plus particulièrement les militantes et militants des partis membres de cette alliance. Parce qu’il n’est pas question d’entretenir le flou. Il est de plus en plus évident que cette information paraît vraie. Et il nous est revenu que l’Honorable Rachidi Gbadamassi a pris hier le vol Air France, à départ de Cotonou pour les Etats Unis avec une escale à Paris. Il serait accompagné de l’homme d’Affaire El Hadj Daouda Lawall qui serait selon nos informations, le grand instigateur de cette démission. De toute, elle serait confirmée à l’Assemblée nationale le jeudi prochain puisque si cela est effectif, le Président de l’Assemblée nationale conformément à la tradition doit le faire lire par l’un de ses Secrétaires parlementaires. Je suis venu donc dire à tous les militants et militantes des sept partis membres de l’Alliance G13, que la situation qu’ils sont entrain d’apprendre de façon insidieuse est probablement vraie.
Je confirme avec tristesse que par rapport à ce départ, des chiffres ont été avancés. Il nous est revenu que le camp du Chef de l’Etat, les Forces Cauris par le biais de l’homme d’affaire El Hadj Daouda, aurait promis une somme de 2.milliards au député Rachidi Gbadamassi pour qu’il démissionne du Groupe parlementaire G13 et devienne membre de l’alliance force cauris pour un Bénin émergent. Cela ne nous a pas surpris parce que voilà un groupe politique qui opère par des débauchages à coup d’argent. Cette information, je dois vous dire la vérité que nous la pistions depuis un certain temps parce que suite à la grande prière que cet important opérateur économique El Hadj Daouda avait organisé à l’intention des trois ans du Chef de l’Etat, il nous est déjà parvenu qu’il poursuivait une grosse surprise. Nous constatons donc que c’est notre camarade Gbadamassi qui est la surprise qu’on nous annonçait. Fort curieusement, les hommes El hadj Daouda et Rachidi Gbadamassi ont embarqué hier à bord du vol Air France en partance pour les Etats -Unis avec une escale à Paris. Certaines langues disent que c’est pour y rejoindre le Chef de l’Etat lui-même afin de poursuivre leurs échanges et les termes de leur transaction. C’est une situation qui préoccupe au plus haut niveau les autres députés du G13 et les autres partis qui composent le G13.
Quant aux conséquences sur l’alliance G13, nous attendons que cela se fasse de façon plus officielle après la lecture à la plénière. Et s’il s’avérait que notre camarade Gbadamassi à démissionner, nous prendrons acte de son attitude. Le reste des députés et militants du Groupe G13, nous prenons l’engagement de poursuivre le combat pour le triomphe de nos idéaux. Nous ne sommes pas contre une personne ou un individu, mais nous dénonçons une manière, une façon de gouverner. L’Honorable Rachidi Gbadamassi n’est pas propriétaire des 25.000 électeurs qui ont fait de lui, député de la 5ème législature. Aucun député, aucun élu ne peut prétendre être propriétaire des électeurs qui expriment leur suffrage en sa faveur.
Propos recueillis par Canal 3.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page