Tag: Adam Bagoudou

Loi des finances, exercice 2017: Adam Bagoudou explique l’adhésion des FCBE au premier budget de Talon

Les réponses aux raisons ayant motivé  les députés de l’Alliance des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) à adhérer au vote du budget de l’Etat exercice 2017, sont désormais connues. L’honorable Adam Bagoudou s’est livré à cet exercice lors de la restitution des travaux de la dernière session ordinaire de l’Assemblée nationale qui s’est tenue le jeudi 29 décembre2016 à Tchaourou. Au cours de cette séance de réédition de compte qui a connu la grande mobilisation des populations de Tchaourou à la Maison des Jeunes de la commune, l’honorable  justifie leur action par la pertinence du premier budget de Patrice Talon. A en croire le député, le budget répond aux normes de la forme et respecte le délai légal. Le montant de 2010 Milliards qui a priori peut paraître gigantesque, continue-t-il, n’effraie pas les élus FCBE, car ceci va dans la vision de l’alliance politique. Le député de la 8ème circonscription électorale a précisé que le préalable de l’émergence défendu par les FCBE est lié aux réformes et à l’investissement massif. Ce qui est le cas de ce budget qui maintient et améliore celui de l’ancien président, Boni Yayi, sur le plan social et dont les mesures seront maintenues et poursuivies à travers les projets à exécuter. Pour lui, l’adhésion des FCBE au budget est aussi due aux propositions des réformes et de l’investissement massif du gouvernement à réaliser l’ensemble des projets contenus non seulement dans le budget mais aussi dans le Programme d’actions du gouvernement pour le quinquennat 2016-2021. Au nombre de ces mesures figure la construction de la route Bétérou-Tchaourou-Dassonla. Une infrastructure dont la réalisation facilitera l’accès des populations à ces localités et aussi la libre circulation des personnes et des biens. En définitif, l’honorable Bagoudou se réjouit des nombreuses réformes définies dans le budget de l’Etat exercice 2017 qui donne priorité à l’aspect social et à la création d’emplois dans plusieurs domaines d’activités.

Rastel DAN

Prières de souvenir: La communauté musulmane de Calavi prie pour feu le père de l’Intendant du Palais et le Chef de l’Etat

26 février 2012-26 février 2013. Un (01) an que le père de l’intendant du palais de la présidence de la République a été inhumé sur sa terre natale, Tchaourou dans le département du Borgou. Ce mardi, date de l’anniversaire de son décès, une prière a été organisée en sa mémoire.

« Mon Dieu, pardonne à notre feu père ses péchés commis sur terre, accorde-lui ta miséricorde, accorde-lui ton pardon et montre-toi indulgent à son égard. Garde-le avec bienveillance, fais de sa tombe une demeure spacieuse et purifie-le en usant de l’eau, de la neige et de la grêle. Purifie-le de ses fautes ! ». Ainsi s’exprimait l’intendant du palais de la République, Adam Bagoudou, à l’occasion de cette séance de prière pour le repos de l’âme de son feu père, El-Hadj Bagoudou Zakari Seko Sounon. Les pieds croisés, un chapelet musulman (Ndlr. tessibiou) en main sur une natte dans la mosquée centrale Médine II d’Agori Plateau à Abomey-Calavi, au petit matin de ce mardi 25 février, Adam Bagoudou se dit rassuré de ce que son père, décédé le dimanche 26 Février est encore en vie.   « Que Dieu, le Tout-miséricordieux nous écoute et protège notre papa, nous avons la foi qu’il est toujours parmi nous », ajoutera-t-il. Pour lui, c’est aussi l’occasion de remercier le Chef de l’Etat, le Dr. Boni Yayi  qui a suivi  en personne les obsèques de son feu père. «  A son endroit, je souhaite longue vie pour le bonheur de la nation béninoise », ajoute-t-il. C’est dans cette logique que s’est inscrit  l’imam de cette mosquée qui a demandé d’intercéder  auprès de Dieu au nom de la famille Bagoudou. Dans sa prière,  El Hadj Moutawakil Malick Boukary a exhorté Dieu à maintenir  sa main protectrice sur  les différents membres de la famille pour la continuation  des actions de charité effectuées par El-Hadj Bagoudou Zakari Seko Sounon lors de son vivant. La prière de l’Imam est également allée à l’endroit du Chef de l’Etat, à qui il a demandé la longévité et l’endurance face aux différents pièges que ne cessent de lui tendre « ses proches de mauvais cœur ». Tout comme son fils Adam Bagoudou, certains parents ont également effectué le déplacement vers ce lieu de prière. Au regard des actes humanitaires que le défunt a posé avant sa mort,  le président de l’association de développement de la commune de Tchaourou, Kassimou Abou Kabassi a, lui aussi, assisté la famille. A cette occasion, il s’est réjoui  de l’unité et la de solidarité qui continuent de caractériser ses enfants et petits-enfants après son décès. Dans le rang des parents et amis, on pouvait également  remarquer, l’ancien maire de Tchaourou, Monsoulé Abou. Leur souhait est de revoir, au dernier jour du jugement, leur père El-Hadj Bagoudou Zakari Seko Sounon.

Emmanuel GBETO