.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite d’une délégation de la Flash/Parakou à l’exposition: La Doyenne Clarisse Tama-Imorou vise des objectifs pédagogique et heuristique


Vues : 8

Photo de famille à la fin de l’exposition

Les étudiants de la Faculté des Lettres Arts et Sciences Humaines (Flash) de l’Université de Parakou, ont effectué une sortie pédagogique sur l’exposition diptyque  ‘’Art du Bénin: De la restitution à la révélation’’ le dimanche 22 mai 2022. C’est une initiative de la Doyenne de la Flash, professeur Clarisse Tama-Imorou pour aider les étudiants à mieux cerner les enseignements.

Pourquoi c’est important : En mobilisant uniquement des sciences humaines de l’Université de Parakou, la Doyenne Clarisse Tama avait un double objectif. Il s’agit de leur faire découvrir les 26 biens culturels retournés au Bénin par la France et leur montrer les œuvres collectionnées. C’est aussi une occasion, selon elle, de les familiariser à la création et l’inspiration menant vers l’innovation et la recherche surtout dans le domaine des sciences de l’art et de la culture. Ces étudiants sont issus des différentes filières telles que, la géographie, la sociologie, les langues, les lettres etc. Ils étaient associés du corps professoral pour favoriser ce partage de ses connaissances sur les richesses des œuvres patrimoniales et contemporaines du Bénin. « Notre objectif était double, d’abord pédagogique et ensuite heuristique », a-t-elle précisé avant de dire qu’elle a voulu rapprocher les étudiants aux réalités des connaissances théoriques acquises durant leur cursus scolaire. « Quand on donne l’occasion à l’apprenant de pouvoir pratiquer ou de voir directement ce dont on lui parle, cela  facilite une meilleure construction de son savoir », explique la Doyenne.

Un besoin de recherche : La descente de cette délégation d’environ 60 personnes qui a fait le déplacement de Parakou pour le palais de la Marina, a été une opportunité pour ceux qui ont des projets de recherche sur les symboles des rois d’Abomey, les trônes et l’histoire qui les caractérisent. Aux dires de la Doyenne Clarisse Tama, il y a certain parmi ces étudiants qui avaient des sujets de recherche portant sur la royauté. Au cours de cette immersion, la présentation des guides à la fois un discours chronologique et thématique a permis à la délégation de déduire des axes de recherche. Ils se sont non seulement remémorés de leur histoire, mais également focalisé leur attention sur ce que ces œuvres apporteront dans le domaine des sciences pour la promotion de la destination Bénin. Ainsi, après avoir parcouru toute cette scénographie d’exposition à la présidence de République, ils sont repartis satisfaits et enthousiasmés de ce qu’ils ont pu gagner comme connaissances. Ainsi qu’une visite organisée en sortie pédagogique, les étudiants ont découvert un lieu artistique pédagogique présentant des patrimoines culturels, des projets d’arts visuels, de photographie, de mode, de création graphique, de la sculpture, du dessin…« Il y a avait ce volet pédagogique et aussi la dimension touristique. Ces objets comportent un besoin de recherche », pense la cheffe de la délégation, Clarisse Tama, qui invite les participants à saisir cette occasion pour faire de la recherche en anthropologie politique par exemple.

La Doyenne de la Flash, Clarisse Tama-Imorou avec un enseignant

Les étudiants reconnaissants : Impressionnés et séduits par ces 26 œuvres majestueuses, ils se sont dits fiers du président Patrice Talon qui continue de révéler le Bénin de la meilleure des manières. Ils n’ont pas manqué d’exprimer leurs gratitudes et reconnaissances à l’endroit de la Doyenne Clarisse Tama Imorou pour leur avoir permis de toucher du doigt la réalité de ces œuvres magnifiques qui portent en elles, l’histoire identitaire du Bénin. « J’invite les autorités à faire un gros clin d’œil aux étudiants en leur donnant les moyens d’y aller à travers la mise à disposition des bus », a fait savoir la Doyenne. Car, selon elle, les étudiants étaient enthousiasmés en faisant des défilés devant les vitrines. « Quand vous êtes devant les images, c’est un autre sentiment qu’on éprouve. J’étais très heureuse », va-t-elle ajouter. C’est en cela qu’elle trouve cette prolongation qui va débuter le 15 juillet prochain, très formidable. Elle envisage avec la collaboration des autorités rectorales, à initier d’autres sorties bien organisées et qui seront bénéfiques aux étudiants.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page