.
.

Le triomphe de la vérité

.

Programme d’amélioration de la diététique et de l’hygiène alimentaire en milieu scolaire: L’ONG Nouvel Héritage s’engage dans la promotion de l’hygiène et de la santé des apprenants


Vues : 1

En vue de lutter contre la malpropreté et les maladies d’origine infectieuses chez les apprenants, l’Ong Nouvel Héritage a présenté son Programme d’amélioration de la diététique et de l’hygiène alimentaire en milieu scolaire ce mercredi 04 novembre 2020, dans la salle de conférence de la mairie d’Abomey-Calavi. Une cérémonie qui a connu la présence de la première adjointe au maire de la commune d’Abomey-Calavi Thérèse Kora représentant le maire empêché, du Président de l’Ong Nouvel Héritage Gildas Bélogoun, de la Coordonnatrice du projet Emilia Tingbé Azalou et de plusieurs directeurs et vendeuses d’école.

Suite à des enquêtes organisées sur les cantines scolaires en 2019 faisant cas de l’insalubrité et du manque d’hygiène dans les établissements, l’Ong Nouvel Héritage a installé le programme d’amélioration de la diététique et de l’hygiène alimentaire en milieu scolaire. Une initiative qui vise à contribuer à la bonne santé et au bien-être général des apprenants en milieu scolaire. Le projet PADHAS est une action interventionniste selon ses caractères impératif et correctif d’une situation dégradante qui prévaut dans les établissements scolaires concernant la diététique et l’hygiène alimentaire. En effet, les environnements de préparation et de la vente des mets proposés aux apprenants ne respectent pas les normes d’hygiène alimentaire et de la diététique, en terme du choix des produits de base, mettant en péril, la santé des apprenants et conduisant à des risques d’intoxication alimentaire, de contamination et d’infestations diverses. Il en découle de nombreux cas de maladies d’origine infectieuse chez les apprenants : crise de toux, fièvre, diarrhée, colique, ainsi que d’autres maladies chroniques que sont tuberculoses, choléra, hépatite des cas de décès sont également déplorés. «Le PADHAS tire donc toute sa motivation et sa pertinence de ce contexte virulent exacerbé par la situation de la pandémie de la Covid-19», a fait savoir le Président de l’Ong Nouvel Héritage, Gildas Bélogoun. A l’en croire, ce projet priorise les chefs d’établissements scolaires et des chefs de régions pédagogiques, acteurs naturels du PADHAS. Il a également exprimé la nécessité de partage de la vision qui sous-tend le projet et ce vers la mise en place de stratégies de sensibilisation pour des actions participatives de la cible scolaire, apprenants, vendeurs et vendeuses, parents d’élèves, enseignants et personnel administratif. Selon la Première adjointe au maire de la Commune d’Abomey-Calavi Thérèse Kora, cette initiative de haute portée qui du reste permettra à tous les acteurs du système éducatif scolaire de s’y intégrer davantage pour l’atteinte des objectifs de ce programme. «Le PADHAS se décline en plusieurs volets dont celui de l’organisation du forum des acteurs qui compte parmi les plus stratégiques en ce sens qu’il permet la vulgarisation du programme auprès des acteurs privilégiés que sont les Directeurs d’écoles et les vendeuses, et de garantir leur implication pour des résultats probants», a laissé entendre la Coordonnatrice du projet, Professeur Emilia Tingbé Azalou, Maître de conférence des universités du cames. Pour l’occasion, elle a réitéré l’engagement du PADHAS a accompagné les apprenants, Directeurs d’écoles et vendeuses pour promouvoir l’hygiène et la santé des apprenants. Il faut noter que cette cérémonie ayant rassemblé les directeurs et vendeuses d’école est la deuxième phase du projet PADHAS.

Edwige TOTIN

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page