.
.

Le triomphe de la vérité

.

Marathon « Be the Best » de Porto-Novo: La 2e édition clôturée, le comité d’organisation tient le pari


Bentille Alassane reçoit le prix du vainqueur

La deuxième édition du marathon «Be the Best » de Porto-Novo a été courue, le samedi 4 août 2018, dans la capitale béninoise. Ayant pour point de chute la mairie de porto novo, ce marathon initié par l’Ong Be The Best de Ninon Ahoudjinou, a vu le Ghanéen Oraja Lagblé, remporter les 42,195Km, chez les hommes. Derrière lui, est venu en deuxième place le Béninois William Akowanou. Chez les dames, c’est Bentille Alassane du Bénin qui a dicté sa loi. Elle a battu Diane Kouagou (2e) et Gérande Dossa (3e). Pour ce qui du semi-marathon, long de 21km100, Daouda Korongo du Bénin s’est montré impeccable, chez les hommes. Habitué pour des courses de fonds, le Béninois a dominé Euphrême Agbessi et Christ Gbéhonvi respectivement 2ème et 3ème. Chez les femmes, la gagnante a nom, Jacqueline Vidjinnangnin. Elle est suivie de Kpéta Tchathom (2e) et Aïcha Aboudou (3e). Toujours dans la catégorie des courses, il y a eu aussi cette courue sur les 10km. Et à ce niveau, Pascal Midogni n’a laissé aucune chance à ses adversaires. 1er, il est suivi de Karim Soumanou et Babatoundé Bello, respectivement 2e et 3e, chez les hommes.

Les meilleurs des hommes récompsés

Chez les femmes, on a Roukiath Yani, Pauline Assogba et Carine Sanhouekoua qui ont occupent dans cet ordre les 1ères, 2ème et 3ème places au classement. En dehors de ces trois courses, la compétition de la marche a été aussi de la partie et a vu Jules Djossou fini en 1er  sur la distance de 10km, chez les hommes. Alors que chez les femmes, la palme est revenue à Djemilath Alao. Pour le promoteur, c’est objectif atteint pour ce qui est de leur ambition de doter Porto-Novo, la capitale du Bénin, de son marathon, à l’instar de ce qui s’observe dans grandes villes du monde. «Je sais qu’il n’est pas facile d’organiser ces genres d’évènements sans beaucoup d’accompagnement, mais je dois déjà nous féliciter de ce qui se passe. A l’Ong Be the Best, nous croyons que les jeunes béninois peuvent réaliser beaucoup de chose. Et c’est ce que nous essayons de démontrer avec le peu d’accompagnement que nous avons», a déclaré Ninon Ahoudjinou qui dit «espérer que le rendu de cette deuxième édition de ce pari fasse venir encore plus d’accompagnement, surtout financier », afin que le comité d’organisation puisse faire mieux.

Anselme HOUENOUKPO

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *