.
.

Le triomphe de la vérité

.

Exigence de compétence en anglais avant toute formation en master et doctorat: Les explications du Recteur Maxime da Cruz sur la décision 


Le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Pf. Maxime da Cruz

La première autorité de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC), le Recteur Maxime da Cruz, a saisi l’occasion d’un point de presse donné le vendredi 8 juin 2018 à l’Uac, pour apporter des éclaircissements sur la décision rectorale relative à l’exigence d’une compétence en anglais des étudiants désireux de s’inscrire en année de master ou de doctorat. Selon ses explications, cette décision va permettre aux étudiants d’avoir un niveau requis en anglais qui est une « langue incontournable ». « Nous sommes dans un monde dynamique et tous les meilleurs documents scientifiques sont en anglais. L’anglais est incontournable », explique-t-il. Pour mener à bien cette réforme, plusieurs démarches ont été menées pour procéder à la sélection des établissements dont les attestations en anglais seront reconnues par l’Uac. A en croire le recteur, une commission constituée des collaborateurs du Service des études et de l’orientation universitaire (Seou), associée aux acteurs du service de traduction et des enseignants d’anglais, a été mise sur pied pour élaborer une grille d’évaluation. Les membres de cette commission ont ensuite visité les centres pour voir si le cadre de travail est adéquat au centre de formation, si les centres disposent des  équipements adéquats et des ressources humaines de qualité. Mais, continue-t-il, des visites inopinées seront faites dans ces centres pour s’assurer que les critères de qualité qui ont fondé leur sélection sont toujours respectés. « Il faut que le cadre soit adéquat pour la formation, s’assurer que le matériel est disponible pour la formation et s’il y a une baisse à ces niveaux, nous allons revenir sur la décision et arracher l’agrément à cette structure », clarifie le recteur Maxime da Cruz. Bien que les attestations soient délivrées par les centres sélectionnés, le recteur explique aussi que les étudiants seront soumis à un entretien pour justifier leur compétence en anglais afin de faire attester leur diplôme. Au cours de ce même entretien, le recteur Maxime da Cruz est revenu sur les grandes lignes qui ont marqué les six premiers mois passés à la tête de l’Université d’Abomey-Calavi. Il s’agit, entre autres, de la mise à disposition des ressources financières pour faire fonctionner les entités, la restauration des valeurs et du travail bien accompli à travers le redéploiement du personnel et la gratification des plus méritants. Le recteur se désole de la longue période de débrayage qu’a traversé l’Université d’Abomey-Calavi et félicité  les enseignants ainsi que les responsables des organisations estudiantines qui ont su redonner vie aux activités académiques. Une situation qui jouera certainement sur l’année académique 2017-2018. « L’année académique va être prolongée, compte tenu des moments passés sans activités. Tous les chefs d’établissements vont se réunir mercredi prochain pour se pencher sur la question. Il faut évaluer le niveau d’évolution de chaque entité et indiquer le nouveau calendrier qui va être celui de l’Uac », confie le recteur de l’Uac.

Rastel DAN

Légende : Le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Pf. Maxime da Cruz

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *