.
.

Le triomphe de la vérité

.

Actualité nationale: Première visite de chantier de Talon depuis deux ans


Vues : 0

Le Président Patrice Talon échangeant ici avec le ministre en charge de l’environnement et du cadre de vie, José Didier Tonato, lors de la visite

Booster les travaux de Projet de protection de la côte à l’Est de Cotonou!

Le Chef de l’Etat, Patrice Talon a effectué, hier, dans l’après-midi, une descente sur deux grands chantiers où se déroulent depuis quelques mois, des travaux de protection de la côte à l’Est de Cotonou. Accompagné des ministres en charge de l’environnement et du cadre de vie, José Tonato , du ministre en charge du transport et des infrastructures routières, Cyr Koty et le Préfet du Littoral, Modeste Toboula, il a parcouru l’ensemble des sites pour mieux s’imprégner du niveau de réalisation des travaux et des difficultés éventuelles qui existeraient. Au niveau de la plage Plm Alédjo où se déroulent les travaux de construction des épis supplémentaires à ceux de Siafato, Talon a eu des explications techniques assez fournies de la part des agents de l’entreprise belge en charge du projet, BellSea. Il en est de même au niveau du quartier Akpakpa-Dodomè, où l’espace côtier alors occupé par des milliers de populations a été libéré pour les épargner des affres de l’érosion côtière.
« Aujourd’hui est une journée de joie pour nous. Nous avons été ravis d’accueillir le président de la République sur ces sites de travaux. C’est sa toute première visite d’un chantier qui a débuté depuis 7 mois. Pour lui, ce sont des résultats qui comptent, il a attendu que le chantier avance et se consolide avant de venir visiter et donner ses orientations », a déclaré hier, tout heureux, le ministre de l’environnement, José Tonato. Il y a encore quelques mois, tout cet espace côtier et les populations qui l’occupaient étaient tous en émoi et en détresse. « Les gens ne savaient pas à quel saint se vouer. Ils passaient des nuits stressées, parce que c’était des déversements et des déferlements de vagues. Et ceci, seulement parce qu’on a laissé le projet de la protection de la côte à l’Est de Cotonou phase 1 en chemin, inachevé. On avait construit les épis, sans dégager du sable. Et plus grave, il y avait un décalage entre les études techniques et la phase du démarrage du chantier, de sorte que le trait de côte avait bougé. On était donc venu réaliser quelque chose qui ne correspondait plus au problème posé », a-t-il déploré. Mais la joie est revenue dans les cœurs depuis que les travaux ont été repris de plus vrai. En moins de 6 mois, le Bénin a pu mobiliser 40 milliards FCA de financement, avec 12 % comme propre participation. 7 mois de travaux, mais déjà pratiquement à 40 % du taux d’exécution physique, pour au moins 30% du taux d’exécution financière. Ce sont, entre autres, des épis à construire ; du dragage de sable à réaliser pour recharger la côte et amoindrir l’érudition côtière. « Le chef de l’Etat a donné des instructions fermes quant aux les épis intermédiaires qui n’auraient pas été faits et a également insisté sur la possibilité de viabiliser et d’aménager », a aussi indiqué le ministre Tonato. « Nous sommes très satisfaits parce que les populations dorment désormais tranquillement. La plage est protégée. Elles sont à l’abri de l’érosion côtière, et de plus, nous gagnons de la plage pour faire de l’aménagement en vue de développer le tourisme balnéaire. C’est un projet qui se déroule très bien, qui a démarré en juillet 2018 et qui est prévu pour s’achever fin décembre 2018. Tout se passe au pas de charge. Nous sommes très satisfaits de l’évolution des travaux, à la fois de la part de l’équipe béninoise qui pilote le projet et l’entreprise qui fait la construction », a –t-il aussi dit. Il faut noter que le Chef de l’Etat et toute la délégation qui l’accompagnait sont répartis satisfaits du rythme d’avancement des travaux.

Une première, depuis bientôt deux ans au pouvoir !

Cette visite de chantier est également à mettre sous le saut d’une démarche d’homme de méthode. Pour mémoire, c’est une première depuis bientôt deux ans que Patrice Talon est au pouvoir. Son option, selon son entourage est de ne pas perturber les travaux par des visites intempestives. D’où il a attendu sept mois après le démarrage des présents travaux de la protection de la Côte à l’Est de Cotonou pour aller encourager les gens qui y travaillent surtout que le rythme est très positif et que les travaux pourraient s’achever avant le délai contractuel, soit en décembre 2018, au lieu de mars 2019;
Hier, sur le terrain, le Chef de l’Etat avec des questions pointues, a cherché à mieux comprendre, non sans également donner des orientations prospectives en vue d’optimiser le rendement et l’après travaux. C’est ainsi que des idées d’aménagement futur sont apparues ; Comme à son habitude, il a dit non à ceux qui lui proposaient de mobiliser les populations pour chanter sa gloire. C’est aussi pourquoi la visite n’a pas été annoncée des jours à l’avance. Néanmoins, dès que le mouvement des véhicules a été aperçu, certains riverains se sont mobilisés pour venir le voir et lui crier leur admiration et leur adhésion à sa cause, ainsi qu’aux réformes qu’il a engagées. On peut aussi relever que les riverains ont retrouvé le sourire. Il y a 18 mois, un an même, ils étaient en proie à la crainte de voir leurs habitations disparaître. Désormais, elles sont rassurées parce que la protection de la côte est en bonne voie. A signaler que la première phase de la protection, lancée sous le régime précédent, n’est pas allée à son terme. Il a donc fallu que le régime de la Rupture prenne cela aussi en compte. Donc les populations sont désormais à l’abri de la fatalité.

Christian TCHANOU

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page