.
.

Le triomphe de la vérité

.

Enseignements maternel et primaire: Le ministre Karimou Salimane expose les efforts réalisés en un an


Karimou Salimane (au centre), face aux journalistesLe ministre des enseignements maternel et primaire (Memp), Karimou Salimane a convié, le mercredi 29  mars dernier, les femmes et hommes des médias à un dîner de presse pour faire le bilan de ses douze mois à la tête du ministère et dévoilé les perspectives d’avenir de ce département qu’il pilote depuis le 06 avril 2016, à l’avènement du régime du Nouveau départ.

D’une part, partager les actions-phares entreprises depuis le 06 avril 2016 à la tête du Memp et les leçons apprises, et les perspectives d’avenir, et d’autre part, répondre aux préoccupations des femmes et hommes des médias. Tels sont les objectifs de cette rencontre à laquelle ont pris part, outre les journalistes, cadres du ministère et proches collaborateurs du ministre Salimane. Empreint de convivialité, le dîner-bilan a connu deux temps forts. Dans un premier temps, et avant d’exposer le travail abattu depuis douze mois, Karimou Salimane a présenté aux journalistes un diagnostic sommaire du sous-secteur sous sa tutelle à l’avènement du régime du Nouveau départ en avril 2016. Un diagnostic pas reluisant si l’on en croit le ministre qui a cité plusieurs maux qui minaient ce sous-secteur et auxquels il a fallu s’attaquer en engageant des réformes. A ce jour, pas moins de treize réformes d’ordre administratif ont été entreprises. On peut citer l’élaboration et la distribution de documents d’accompagnement pédagogique sur la typologie de la dictée, dans le but de rehausser le niveau des apprenants en français, considéré avec les mathématiques comme les matières dans lesquelles il existe le plus de difficultés pour les apprenants. L’on peut citer aussi la fusion des complexes scolaires à effectif non rentable avec comme effet, un gain de 3.331 enseignants supplémentaires sans recrutement, mais aussi en salles de classes et en mobiliers. L’on ne saurait oublier la réorganisation de l’atlas pédagogique en régions, une mesure répondant à la fois à l’insuffisance numérique des corps d’encadrement et au renforcement de la supervision pédagogique, mais qui a dû être annulée face aux contestations des organisations syndicales d’enseignants opposées au recrutement d’inspecteurs et de conseillers pédagogiques à la retraite. Sur ce point, une autre proposition excluant inspecteurs et conseillers pédagogiques à la retraite de l’encadrement pédagogiques est en cours d’étude au niveau du gouvernement. Avant de répondre aux questions des journalistes, Karimou Salimane a conclu sa présentation avec les actions du Programme d’actions du Gouvernement (PAG) en perspectives au Memp.  Il s’agit de l’amélioration des performances de l’éducation avec les objectifs d’offrir à tous les enfants scolarisés la chance de réussir, de valoriser tous les savoirs, réaliser le continuum enseignant/apprenant/évaluation, accroitre la préscolarisation. Il s’agit également de l’amélioration de la bonne gouvernance du sous-secteur, avec comme résultats attendus, la gestion des écoles maternelles et primaires par les communautés à la base.

Flore S. NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *