.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fin de formation sur l’investigation journalistique: L’ISMA et les Pays-Bas améliorent la qualité de production des journalistes


1-le-president-fondateur-de-lisma-marcellin-zannou-r-et-moise-dossoumouDu 13 au 23 septembre 2016, l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel (Isma), avec l’appui du royaume des Pays-Bas, a organisé à l’endroit de la presse béninoise, un séminaire de formation sur le journalisme d’investigation. La cérémonie de clôture de cette formation a eu lieu, vendredi 23 septembre dernier, dans le hall de l’institut, en présence du directeur fondateur de l’Isma, Marcellin Zannou et de la formatrice Anneke Verbakem et du représentant de l’ambassade des pays bas au Bénin.
Venus des organes de presse écrite béninoise, des stations de radio et de télévision partenaires de l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel (Isma), la quarantaine de journalistes conviés à cette formation,  ont été aguerris, durant deux semaines, sur les outils du  journalisme d’investigation.  Le choix du thème, la détermination de l’angle, les recherches documentaires, l’identification des personnes ressources, les acteurs primaires et secondaires de l’enquête et la fiche de demande de subvention pour un sujet d’investigation, sont entre autres, les aspects abordés au cours des deux semaines. A en croire la formatrice Anneke Verbakem, l’investigation journalistique est un facteur de développement qui dévoile le rôle de la presse dans un Etat. « Nous avions voulu cette formation afin d’avoir une pépinière de journalistes d’investigation au Bénin et permettre à la presse béninoise d’aller au-delà des comptes- rendus et du factuel qui fait le quotidien de l’actualité », a-t-elle expliqué, avant d’apprécier l’assiduité et la détermination des journalistes présents à la formation. Pour Marcelin Zannou, le directeur fondateur de l’Isma, il est question de remercier le royaume des pays- bas à travers son ambassade au Bénin et le programme PUM par qui , cette formation a été possible. « Nous voulons, à travers cette formation, contribuer à notre façon pour que la presse béninoise se fasse respectée. Tous ces journalistes de différents organes ont désormais les outils pour faire l’investigation afin que les informations relayées dans la presse, soient réelles et vérifiées » , a laissé entendre Marcellin Zannou. Moïse Dossoumou, journaliste au quotidien Fraternité a, au nom de tous les journalistes participant à cette formation, remercié l’Isma et les pays- Bas pour  cette initiative qui a apporté un de plus aux participants. « Je voudrais dire un spécial merci à notre formatrice qui, malgré la barrière linguistique a su faire passer le message et créer une atmosphère de convivialité, tout au long de la formation », a ajouté le représentant des participants. Une attestation de participation a été décernée à tous les journalistes, au cours de cette cérémonie. Pour le directeur fondateur de l’Isma, Marcelin Zannou, ce n’est que le début d’un processus pour une réelle professionnalisation de la presse au Bénin.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *