.
.

Le triomphe de la vérité

.

Tractations pour le second tour de la présidentielle de 2016: Zinsou et Komi négocient le soutien de Fagbohoun qui pose ses conditions


Séfou Fagbohoun okArrivé en tête du scrutin du 06 mars 2016, le candidat de l’alliance Républicaine, Lionel Zinsou, continue  de surfer sur les possibilités de nouveaux ralliements pour le second tour  de la  présidentielle prévue pour le 20 mars prochain. C’est dans cette optique, qu’en compagnie de son directeur de campagne, le ministre des finances, Komi Koutché, le premier ministre Lionel Zinsou s’est rendu hier mardi 15 mars 2016 chez le président du Madep, Séfou Fagbohoun. En effet, le temps de la visite a été plus long qu’une séance de concertation. Soit entre 12h et19h, les trois hommes ont échangé sur l’actualité politique de la présidentielle. Pour les hôtes de Séfou Fagbohoun, il est question de lui restituer tout ce que l’Etat béninois lui doit suite aux différents procès qu’il a remportés. Autrement dit, l’homme d’Adja-Ouèrè a assigné  l’Etat béninois dans différentes affaires pour lesquelles la justice lui a non seulement donné raison et condamné l’Etat à lui payer des dommages et intérêts. Ces dommages et intérêts se chiffrent à plus de dix milliards de francs CFA. Le ministre de l’économie et des finances a promis à Séfou Fagbohoun le payement de ces dettes et sollicité son soutien pour le candidat Lionel Zinsou pour le 20 mars prochain.  En d’autres termes, la conquête du Plateau représente pour le candidat Lionel Zinsou une étape importante dans la course pour la Marina. Or, pour qui connait Séfou Fagbohoun, les communes du Plateau restent, quoi qu’il arrive, son fief électoral. Par conséquent, il va falloir que le premier ministre et son ministre des finances usent de leurs pouvoirs afin que l’Etat béninois rembourse ce qu’il lui doit.  Mais il est important de souligner que le 09 mars dernier, au lendemain de la proclamation des grandes tendances de la Céna, le candidat Patrice  Athanase  Talon s’était lui aussi rendu à Adja-Ouèrè pour dire ses civilités au député Fagbohoun. De sources concordantes, le candidat de la rupture serait allé présenter ses excuses au leader du Madep, pour les contentieux qu’il y aurait entre les deux hommes. Aussi, le bras opérationnel de Séfou Fagbohoun, reste-t-il le premier vice-président de l’Union fait la Nation, le député Antoine Idji Kolawolé. Et, à travers lui, la déclaration de soutien de l’UN à la candidature de Patrice Talon pour le second tour a été faite hier à Cotonou.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
1Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *