.
.

Le triomphe de la vérité

.

Alphonse Gbadè, ‘’le Marabout du son’’: « J’invite les chanteurs de Gogohoun à prendre ce rythme au sérieux »


Alphonse GBADECommunément appelé « Le Marabout du son » par les artistes du rythme musical Gogohoun, Alphonse Gbadè est un technicien en réparation des appareils électriques. Au cours d’un entretien, il revient sur ses débuts dans le domaine du son puis livre son opinion sur le rythme Gogohoun dont il est l’un des arrangeurs.

L’Evénement Précis : Qui est Alphonse Gbadè ?

Alphonse Gbadè : Alphonse Gbadè est un ingénieur de son, natif de Klouékanmè. Je suis le directeur du studio « Sans fil » du Bénin, du Togo et qui sera bientôt au Gabon.

Qu’est-ce qui vous a conduit dans la musique, principalement, dans le domaine de l’arrangement ?
Je suis né dans la musique. Mon père fut chanteur-compositeur des chansons culturelles vodun. C’est pour cela que toute ma famille s’adonne à la musique. Je suis un dépanneur de métier. Je l’ai appris de mon oncle et c’est grâce à lui que j’ai fait mes premiers pas d’arrangeur. Comme j’aimais aussi chanter, je me suis acheté une magnéto 4 pistes qui me permettait d’enregistrer le Gogohoun. C’est ainsi que je me suis fait un peu d’argent pour ensuite créer un petit studio appelé « Sans Fil » en 2004. J’ai commencé par l’analogique en 1998 avec le rythme Gogohoun. Mais avec le temps, j’ai créé un studio numérique. Je n’ai pas assez de moyens mais j’ai pour ambition de donner un coup de main aux artistes béninois, notamment, Adja.

Pourquoi êtes-vous spécialisé dans la musique Gogohoun ?
Le Gogohoun est de chez nous. L’initiateur est Dahouè Doto. Mais, il le fait sur un rythme beaucoup plus traditionnel. C’est moi qui ai créé avec ma boite à rythme, le rythme modernisé du Gogohoun. C’est pour cela que je me suis évertué à l’améliorer. Ce qui a poussé les autres artistes à aimer le rythme et à l’adopter.

Vous êtes donc l’auteur du premier arrangement Gogohoun de Sèna Noble ?
Oui, c’est exact.

Que pouvez-vous dire de vos relations avec les artistes ?
Moi, j’aide tous les artistes. Qu’ils aient les moyens ou non. Je fais preuve de patriotisme en fonction de ce qu’ils ont comme moyens pour donner de l’élan à la culture béninoise.

Combien peut prévoir un artiste pour bénéficier de vos services ?
Pour commencer, moi je ne fais pas des sons en format vidéo mais en audio. Le minimum est à partir de 80.000 FCFA. Mais, je tiens aussi compte des capacités de l’artiste.

Combien de morceaux d’artistes avez-vous déjà arrangés ?
Je ne saurais donner un nombre. Même à l’heure où je vous parle, ils sont nombreux à demander mes services. J’ai trois studios : un à Azovè, un autre à Cococodji et un troisième à Lomé. Ils sont tous visités. Laissez-moi vous dire que le Gogohoun prend de l’ampleur au Togo surtout en cette année 2015.

Combien d’artistes béninois jouent le Gogohoun à Lomé ?
On ne peut pas compter.

Donc, le Gogohoun est plus connu à Lomé qu’au Bénin ?
Bien sûr. Notre studio se trouve à la frontière bénino-togolaise, à Azovè, situé environ à 6 kilomètres du Togo. Et là, j’enregistre un nombre important d’artistes béninois et même togolais qui s’intéressent à cette musique.

Que pouvez-vous dire du rythme Gogohoun ?
Je prie juste les natifs du Mono-Couffo de s’unir pour que le Gogohoun émerge. De tous les rythmes béninois, le Gogohoun est le plus dansant et susceptible d’être exporté. Il est important que tous les natifs du Couffo mettent la main à la pâte pour que ce rythme puisse dépasser les frontières béninoises. Moi, je ne suis qu’un novice dans le domaine du son. Je prie ceux qui s’y connaissent mieux que moi de s’intéresser aussi à ce rythme afin que le Gogohoun soit vraiment une réussite dans le monde.

Mais, sur le terrain, on ne vous voit pas puisqu’aucun concert « spécial Gogohoun » n’est organisé, comme c’est le cas pour les autres rythmes béninois ?
On ne peut rien organiser sans moyens financiers. Mais dans notre pays, la politique a pris le dessus sur tout. Chez nous, les Adja sont sous-estimés. Ce qui fait qu’on ne nous considère pas dans la société. Le Gogohoun est juste une création. Ce qui diffère des autres rythmes joués au Bénin comme le Zinlin qui est une danse royale ou le Noudjihou qui est du décalé-coupé. Nous avons le désir d’organiser un concert où le rythme Gogohoun sera exclusivement joué et ne réunira que les artistes qui s’y adonnent. Mais nous manquons de moyens financiers et de sponsors pouvant nous aider dans ce sens.

Quelles sont les démarches qui ont été menées pour y parvenir ?
Toutes les démarches ont été menées pour que cela soit une réalité. Depuis 2013, plusieurs personnes ont été contactées pour l’organisation d’un concert devant réunir tout le peuple Adja autour du Gogohoun mais nous n’avons reçu aucune réponse favorable. Les artistes sont prêts mais les moyens financiers manquent.

Quel mot avez-vous à adresser aux artistes ?
Il y a des critiques qui laissent croire que le Gogohoun est mal orchestré, mal exécuté, mal arrangé. Qu’ils comprennent que c’est un rythme traditionnel qui a été modernisé avec l’accompagnement d’instruments de musique moderne. Moi, j’invite les artistes chanteurs de Gogohoun à véhiculer des messages cohérents dans leurs chansons. Il y a des artistes qui ne savent pas chanter et qui veulent faire du Gogohoun. Je prie les artistes chanteurs de Gogohoun de prendre le rythme au sérieux et de s’améliorer.

Quel est l’appel que vous pourriez être amené à lancer au public ?
Nous prions tout le peuple béninois de nous soutenir. Nous remercions infiniment Ado Simplice qui finance nos concerts internationaux que ce soit en Côte d’Ivoire ou au Gabon. Si tout le monde pouvait faire comme lui, cela pourrait aider le Bénin à mieux faire valoir sa culture.

Réalisation: Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Alphonse Gbadè, ‘’le Marabout du son’’: « J’invite les chanteurs de Gogohoun à prendre ce rythme au sérieux »

  1. Blaise bob's star

    Merci mon arangeur je viendrai faire des chez vous lerci pour tout ce que vous faites aux Artistes chanteur Dieu vous bénit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *