.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite – pèlerinage des universitaires au Lycée Béhanzin:Le ministre François Abiola plaide pour un Lycée Béhanzin, patrimoine national


Un Lycée Béhanzin patrimoine national. Tel est le vœu du ministre de l’Enseignement supérieur, le professeur François Adébayo Abiola. Il l’a évoqué hier mardi 25 septembre au cours de sa visite – pèlerinage dans l’établissement. Il avait, à ses côtés, le sage de Porto- Novo, Karim da Silva et un nombre impressionnant d’universitaires dont le recteur de l’université de Parakou, le professeur Barthélémy Biaou ainsi que le deuxième vice-recteur.

Désormais le vœu cher au ministre de l’Enseignement supérieur est que le Lycée Béhanzin de Porto-Novo devienne un patrimoine national et par la suite mondial. Pour le professeur François Abiola, l’ancien lycée Victor Ballot a abrité en son sein l’embryon des universités du Bénin. C’est un cadre qui a connu un passé glorieux portant en lui les germes de la renaissance de l’éducation des fils et filles du Bénin. « La visite-pèlerinage qui nous réunit ce jour est un événement d’une solennité particulière et pluridimensionnelle », a-t-il affirmé.

Selon lui, le lycée Béhanzin en tant que patrimoine national doit être réhabilité avant de devenir patrimoine mondial. Du coup, entrant dans la danse de la réhabilitation dudit établissement, il s’est engagé à réfectionner entièrement la maison blanche. En effet, c’est cette maison blanche sise dans l’enceinte du lycée Béhanzin qui a abrité le centre d’enseignement supérieur, un centre qui a servi de trait d’union entre le Lycée et les universités du Bénin.

Aussi, précise-t-il que le Lycée n’est pas uniquement pour les natifs de Porto- Novo mais pour tous les Béninois. Sa réhabilitation, conclut le ministre est l’affaire de tous les Béninois, qu’ils soient ballotins, béhanzinois ou non. Cet appel n’a pas laissé indifférent le proviseur El Hadj Gafari Adéniyi Ladani. Tout en remerciant son hôte et sa suite, il a annoncé dans les tout prochains jours, la visite de tous les diplomates en service au Bénin, avec à leur tête le ministre Arifari Bako des Affaires étrangères et des maires de toutes les communes.

Toutefois, il a rappelé les besoins pour la réhabilitation de l’établissement qu’il dirige. Il s’agit, entre autres, de l’érection dans l’enceinte du Lycée de la maison de l’éducation. C’est – à – dire un genre de musée ; de la mise en place d’une école préparatoire pour les premiers bacheliers qui seraient issus de l’internat une fois rouvert aux élèves les plus méritants de toutes les régions du Bénin.

Cette visite-pèlerinage du ministre François Abiola, souligne-t-on, vient en prélude à la commémoration des cent ans d’existence du Lycée en février prochain. Elle est la quatrième d’une série initiée par les autorités de l’établissement.

Esckil AGBO (Coll)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *