.
.

Le triomphe de la vérité

.

Appui au Programme d’appui à la santé maternelle et infantile:La France octroie plus de 6 milliards au Bénin


Le Ministre Jonas Gbian et le Directeur Afrique de l’Agence française de développement (AFD), Yves Boudot ont procédé mardi à Cotonou, à la signature de la convention de financement du Programme d’appui à la santé maternelle et infantile ( PASMI).

6 milliards 655 millions 957 mille francs CFA. C’est le montant dont vient de bénéficier le Bénin dans le cadre de sa coopération avec la France. Dans ses propos à l’occasion de la cérémonie de signature de la convention de financement du PASMI, le Directeur Afrique de l’AFD, Yves Boudot a fait observer que malgré la prise de nombreuses initiatives telles que la gratuité des actes de la césarienne, la gratuité de la prise en charge du paludisme chez les femmes de 0 à 5 ans, la mise en place du Régime d’Assurance maladie universelle (RAMU), “ il subsiste encore des défis énormes à relever pour améliorer la santé de la mère et de l’enfant” au Bénin.

C’est donc fort de cet état de fait que cet appui intervient pour contribuer à atteindre les objectifs du PASMI qui consistent, entre autres à “ améliorer la qualité de la césarienne et la réanimation néonatal, faciliter l’accessibilité financière aux soins obstétricaux et néonatals d’urgence, renforcer l’offre et la demande de services de planification familial, améliorer l’intégration des questions de population dans les stratégies sectorielles”. Pour sa part, l’ambassadeur de France au Bénin, Jean Paul Monchau a rappelé que cet appui s’inscrit dans le cadre des engagements de la France lors du Sommet de Muskoka (Canada) en juin 2010. “J’espère qu’il contribuera efficacement à améliorer la qualité des prestations offertes aux mères et aux enfants afin de réduire de façon sensible le taux de mortalité maternelle et néonatale au Bénin”, dira-t-il à cette occasion.

Se félicitant de ce soutien, le ministre de l’économie et des finances, Jonas Gbian a expliqué que “ces dernières années, le système de santé maternelle et infantile au Bénin est caractérisé par la qualité insuffisante des soins obstétricaux et néonataux d’urgence (SONU)…”. C’est pourquoi, il salue cet appui qui vient, selon lui, “ soutenir le Bénin dans ses efforts visant à inverser les tendances inquiétantes actuelles observées dans l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) qui constituent le point de référence universel pour la réduction de la pauvreté”.

Jean-Claude D. DOSSA

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *