.
.

Le triomphe de la vérité

.

Revirement politique à la veille de municipales:Le maire de Bonou, Isidore Zinsou fait allégeance à Yayi


A mesure que les élections communales approchent, les élus locaux rivalisent d’ardeurs et de stratégies pour se repositionner politiquement. Le maire de la commune de Bonou, Isidore Zinsou vient de s’inscrire sur la liste de la transhumance politique. Elu sur la liste G13, le locataire de l’hôtel de ville de Bonou vient de changer de veste. Isidore Zinsou arbore les couleurs de la mouvance présidentielle.

Au détour d’un meeting du ministre des transports publics, Lambert Koty dans la commune de Bonou, le maire de la commune a publiquement annoncé son allégeance aux FCBE (forces cauris pour un Bénin émergent), en présence du coordonnateur national des Fcbe Eugène Azatassou. En faisant cette annonce, le maire de la commune de Bonou reconnait les mérites du gouvernement de la refondation de Boni Yayi dont il a d’ailleurs été séduit par les actions. Mieux, Isidore Zinsou encourage les courageuses réformes du Chef de l’Etat et le remercie pour avoir pris en compte les sollicitations des populations de sa commune.

Les communales en mire

Nul doute que le dernier revirement politique du maire de Bonou participe d’un calcul politique bien planifié. Car Isidore Zinsou, un tchoco-tchoco bon teint à la mouvance, c’est un événement politique majeur. Et cette adhésion aux Fcbe, est loin d’être innocente. La retraite politique du leader des tchoco-tchoco qu’admire affectueusement Isidore Zinsou ainsi que les élections communales qui pointent à l’horizon avec la perte de vitesse de l’opposition dans beaucoup de communes sont indubitablement les mobiles de ce retournement de veste du maire G13 qui a résisté jusqu’ici à toutes les tentations.

 Les informations concordantes reçues des milieux proches du régime de la refondation attestent cette dernière thèse. Selon un des proches du milieu politiques de Boni Yayi, c’est depuis que le maire de Bonou a senti de menaces de son fauteuil qu’Isidore Zinsou arpente depuis quelques mois les couloirs de la mouvance pour sortir d’affaire. Et aux nombres des obligations auxquelles il doit souscrire pour être imperturbable figure la clarification de sa ligne politique. Et c’est ce que vient de faire le maire de Bonou qui s’ouvre ainsi les boulevards d’une reconquête de son fauteuil à Bonou surtout qu’il a réussi à poser des actes probants à la tête de la mairie et à un bilan à défendre.

Wandji A.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *