.
.

Le triomphe de la vérité

.

Eustache d’Alméida à propos des Ecureuils locaux : « Il y a des défaillances physique et tactique que nous devons amener ces jeunes présélectionnés à corriger »


Vues : 2

Les Ecureuils locaux ont démarré lundi dernier leur préparation pour le tournoi de l’Uemoa. A cet effet, Eustache d’Almeida, l’un des entraineurs de cette équipe parle des premiers moments et des constats sans oublier le travail qui se fait avec les joueurs présélectionnés.

L’événement Précis : Les Ecureuils locaux ont commencé les entrainements pour le tournoi de l’Uemoa. Quels sont vos premiers constats ?

Eustache d’Almeida : Je crois que l’opinion publique a besoin de savoir ce que nous faisons. C’est vrai, nous avons commencé la préparation pour le tournoi de l’Uemoa. Mais, le constat fait aujourd’hui est que les joueurs, du fait que le championnat est arrêté depuis 5 mois, ont perdu beaucoup au niveau des réflexes et également au niveau du réalisme. Il y a donc un certain nombre de défaillances physiques et tactiques qui sont notés et que nous devons amener ces jeunes présélectionnés à corriger.

Sentez-vous la détermination chez ces joueurs ?
Bien sûr que oui. A défaut d’avoir la fraicheur physique, c’est la moindre des choses qu’un joueur doit garder. Aussi, il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit de la sélection nationale et que quiconque s’y trouve est fier. Donc, ils sont pratiquement tous déterminés pour ça. Maintenant, il faut dire qu’il y a que quelques uns continuent, à mon avis, de somnoler. Mais je crois que d’ici là, ils vont prendre le pli. Dans le cas contraire, nous seront obligés de nous séparer d’eux.

Vous pensez que l’espoir est permis ?
Tout à fait. Au début, je vous ai dit les constats que nous avons faits. Mais, avec la séance tenue le mardi, nous avons compris qu’on peut espérer parce qu’avec le travail tactique et physique que nous avons eu à faire avec eux, on a senti qu’il y a eu une amélioration dans leurs comportements. Ce qui veut dire que si on arrivait à garder le cap, les choses vont mieux tourner pour nous.

Cela veut dire que le Bénin va avoir une équipe locale prête à prendre part à ce tournoi sans craintes malgré les deux semaines de préparation ?
Deux semaines pour des joueurs qui sont au repos depuis 5 mois, c’est peu. Mais, avec la rigueur, le sérieux dans le travail je pense qu’on peut y arriver. D’ailleurs, pour les tester, nous aurons ce mercredi soir, un match amical contre une sélection de l’Ouémé et du Littoral. Cela va nous permettre de revoir les automatismes et si possible voir s’il y a des joueurs qui peuvent faire l’affaire. Car, c’est d’ici vendredi au plus tard, si non le jeudi, qu’on déposera la liste définitive.

Propos recueillis par Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page