.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Cool Dady, le porte-parole du groupe All Bax, au sujet du décès de Bluv: « Franchement, c’était un choc terrible pour nous »


Vues : 3

Cool Dady, le porte-parole du groupe All Bax, à la sortie de la messe d’enterrement de Bluv, samedi dernier, nous a accordé un entretien dans lequel il a confié les souvenirs que le groupe garde de l’illustre disparu, et du projet qui sera entamé juste après l’inhumation.

L’Evénement Précis : Aujourd’hui vous êtes en train d’inhumer un de vos compagnons, quelles sont vos impressions ?

Romulus Houéto alias CoolDady : C’est vraiment un coup dur pour nous. Mais comme on a l’habitude de le dire, c’est la volonté de Dieu. Je vous avoue que ça n’a pas été du tout facile pour le groupe. Ça a été franchement un choc terrible pour nous. Mais lorsque nous sommes venus à la messe, les paroles du père célébrant, le père Arsène Tchékété, nous ont remonté le moral. Ces paroles nous ont séduits et réconfortés. Elles nous ont permis d’avoir le courage et de savoir que nous n’avons plus droit à l’erreur. Nous ne pouvons que faire l’effort, tous les jours que Dieu fait, pour hisser plus haut l’image du groupe All Bax. Et je crois que Bluv sera vraiment content là où il est. C’est ce que nous allons faire par la grâce de Dieu.

En ce jour où vous le conduisez à sa dernière demeure, quel est le souvenir le plus poignant que vous gardez de lui ?
Le souvenir le plus poignant, je dirai que c’est le jour, pour ne pas dire la veille du jour où il a rendu l’âme. C’est ce jour que nous avons donné un spectacle ensemble. Lorsqu’on était ensemble sur scène, au cours de l’exécution d’un morceau, pour chanter la partie qui lui était confiée, il a, par mégarde, exécuté la portion de quelqu’un d’autre du groupe. Après le concert, on a vraiment rigolé et lui-même s’est vraiment marré pour cela. On a gardé ça de lui. On n’a jamais imaginé qu’en ce jour où nous prenions du plaisir, il était à quelques heures de sa mort. Nous en sommes vraiment touchés.

Quant à ses relations, qu’en dites-vous ?
Mais comme je vous l’ai dit, c’est désormais pour nous comme si Bluv n’est pas mort. Nous garderons toujours de bonnes relations.

Si on s’en tient à vos propos, alors ça veut dire que vous n’avez gardé de lui que de bonnes impressions ?
Si ! Nous n’avons gardé que de bonnes impressions. C’est quelqu’un qui ne se fâche presque jamais. Ou je dirai qui ne se fâche même pas. Lorsqu’il arrive que vous ayez un problème avec lui et que vous ne riez plus avec lui, il s’arrange pour vous amener à rire malgré vous. C’est un rassembleur tout simplement.

Nous constatons l’absence de certains ténors de la musique béninoise, comment appréciez-vous cela ?
Nous ne saurions les juger, puisque nous ne savons pas les raisons qui sous-tendent leur absence. Ils ne sont pas venus parce qu’ils ont peut-être des empêchements. Nous n’en faisons pas un problème. Nous les respectons. L’essentiel est que tout s’est bien passé pour nous et que Bluv repose en paix.

Après son inhumation, quelle sera la suite pour le groupe ?
Ce sera l’enregistrement de notre quatrième album sur lequel il a lui aussi chanté. Nous allons le baptiser hommage à Bluv. Ce lancement sera suivi d’un concert. Pour cela nous invitons toutes les personnes de bonne volonté à nous soutenir pour la réalisation de se projet.

Un mot à l’endroit de vos fans ?
A l’endroit des fans, je dirai qu’ils ne seront pas déçus. Ce combat que nous avons démarré avec Bluv est désormais devenu un défi pour nous. Et je crois qu’il nous soutiendra pour la prospérité et la gloire de la musique béninoise.

Entretien réalisé par  Teddy Gandigbe

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page