.
.

Le triomphe de la vérité

.

Le vodoun au Bénin: Les chercheurs de l’université d’Abomey Calavi organisent un colloque scientifique international sur le vodoun


Vues : 2

Le comité d’organisation du colloque scientifique international a tenu une conférence pour annoncer l’événement. C’est devant les hommes des médias ce lundi 17 janvier 2022 sur le campus d’Abomey-calavi.

Encourager tout ce qui est endogène, c’est le but de l’école doctorale pluridisciplinaire qui organise un colloque scientifique international sur le thème :le vodoun dans un monde en mutation. Le directeur de l’école doctorale pluridisciplinaire Maxime kpledjo a planté le décor de cette conférence et explique l’importance du vodoun dans la société africaine. Pour lui, ce n’est pas facile de travailler sur le vodoun. Il poursuit que l’objectif de ce colloque sera de réfléchir en dehors du cadre de la fête du 10 janvier pour trouver des solutions faces aux problèmes qui minent la culture vodoun au Bénin. “Il faut fouiller pour voir ce que nous avons comme valeurs endogènes que nous pouvons exploiter pour le développement de la nation” a laissé entendre Maxime kpledjo directeur de l’école doctorale pluridisciplinaire de l’université d’Abomey Calavi.

Le président du comité d’organisation de ce colloque, professeur Raymond Assogba a expliqué l’objectif de ce colloque qui vise à réfléchir sur la fête de vodoun au Bénin et après. C’est un échange qui sera fait entre scientifiques, penseurs, chercheurs et adeptes de vodoun. Pour lui, il est temps de réfléchir pour trouver des réponses sur la question de la fête de vodoun. Pour renouer avec la rationalité du vodoun, le chercheur à l’université pense qu’il faut créer un pont, une route entre les scientifiques et les penseurs du vodoun. Il s’agit entre autres une discussion de trois jours entre les professeurs titulaires d’université, les maîtres assistant, les docteurs, les étudiants et les vodounsis, les hounnons, les bokonons.
“Le vodoun ne vise pas l’adoration d’un dieu, il est à chaque poursuite de démonstrations d’un esprit de mal ou de bien relatif au vodoun” a t-il expliqué. Pour lui, les consultations chez les bokonons des adeptes d’autres religions permettent à ceux là de trouver des solutions à leurs problèmes.

Le prof kpohoué Ferdinand vice président du comité d’organisation n’est pas resté en marge de l’événement. Pour lui le vodoun est une richesse et ce colloque permettra d’orienter les thèses qui pourront mettre en relief l’utilité de la culture vodoun. Pour lui, on ne peut pas définir le vodoun, c’est une réalité qui dépasse l’entendement humain.
Ce colloque scientifique qui débutera le mercredi 19 janvier sera fait en compagnie de plusieurs autres universités dont le Togo, le Burkina, et Niger et autres.

Assise Agossa

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page