.
.

Le triomphe de la vérité

.

Présidentielle du 11 avril 2021: Le Président Talon expose les raisons de sa candidature


Le Président Talon

Le président de la République, Patrice Talon a annoncé qu’il sera candidat à sa propre succession. C’était lors de son adresse aux populations de la commune d’Adjohoun comptant pour le bouclage de sa tournée nationale de reddition de compte. Si l’on retient en gros que le président a avisé et a révisé sa position sur sa promesse de 2016 qui est de faire un seul mandat, il faut quand même comprendre ce qui motive ce changement et cette nouvelle décision. Voici donc pourquoi Talon accepte d’être candidat. Lire ses explications.

«La coïncidence fait que c’est à Adjohoun que je clôture cette tournée. Ici même où tout a commencé et dans cette même salle. Ce que les Béninois doivent défendre avec acharnement, ce n’est plus seulement deux choses. Maintenant, c’est trois choses : la démocratie, nos libertés et la bonne gouvernance. Ces trois choses-là, mes chers amis, nous permettront de nous développer. Elles permettront que le Bénin reste sur les rails et que nous donnions satisfaction à nos besoins d’aujourd’hui, à nos besoins de demain, ainsi de suite. J’exhorte chacun à poursuivre la dynamique, à continuer à renforcer cette bonne gouvernance jusqu’à ce que cela devienne un acquis définitif. Pour ma part, je resterai dans l’action permettant de renforcer la bonne gouvernance. Je serai candidat à cause de cela. Mes chers amis, oui ! Rien qu’à cause de ça. Pour renforcer cette bonne gouvernance que nous venons d’acquérir et qui fait ses preuves ; qui nous permet de commencer notre pays ; de nous prendre en charge nous-mêmes ; de commencer à nous développer. Ce qui a permis de mettre le Bénin sur les rails. Cette bonne gouvernance est un nouvel acquis désormais impératif qui vient compléter la liberté et la démocratie pour faire de nous un peuple digne, qui se prend en charge et va se développer. Cela mérite que chacun s’y donne encore avec énergie, avec foi, avec ferveur jusqu’à ce que ça devienne un acquis définitif ; jusqu’à ce que l’on ne puisse plus revenir en arrière. Je voudrais encore consacrer de mon énergie à cela. Ce n’est pas grand-chose. Il ne faut pas du génie pour cela. Il faut juste de la volonté de la part de chacun de nous. C’est si simple cette chose-là. Elle est si simple, mais à la fois si difficile à maintenir ; à renforcer. Ce n’est que ça. Mais la rendre durable, requiert qu’il y ait de la volonté, qu’il y ait de l’abnégation, qu’il y ait un peu de sacrifice. Parce qu’on n’affronte pas la corruption avec le sourire. Il faut être capable d’amener chacun à rendre compte de ce qu’il fait. Si la lutte contre la corruption ne tombe, si la lutte contre l’impunité ne tombe, c’est qu’il faut avoir du courage pour faire ça ; pour amener ses amis, ses collaborateurs, tout le monde à respecter la chose publique et à être capable de les faire rendre compte de ce chacun fait. Pour y parvenir, il faut avoir de la volonté, avoir le courage de le faire et parfois c’est cela qui manque et on peut observer pendant un temps une ferveur pour la bonne gouvernance, pour la lutte contre nos faiblesses et pour l’impunité, mais quelques temps après, on baisse les bras. On la souvent vu. C’est comme un feu de paille. Pour que notre renaissance, pour que la bonne gouvernance ne soit pas un feu de paille, chers amis, il nous faille impérativement continuer à la défendre, à la renforcer pour qu’elle devienne pour nous quelque chose de banal plus tard, d’ordinaire. Aujourd’hui, c’est quelque chose d’extraordinaire, d’exceptionnelle. Mais bientôt, elle deviendra quelque chose d’ordinaire dans notre mode de vie ; dans notre modèle social et nous aurons ainsi réussi. Je voudrais rester aussi engager pour pouvoir servir encore cette cause tant que les lois de mon pays le permettent ; tant que j’ai encore de la disponibilité et tant ma santé me permet de le faire. Je ne l’ai pas programmé. Mais je suis un homme d’émotion. Les choses m’envahissent et je cède à ce qui positivement m’envahit. Servir une cause aussi noble que celle du Bénin requiert tous les sacrifices ; requiert toutes les passions ; requiert tous les efforts. Je veux m’y engager.»

Transcription Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *