.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lancement du cinquantenaire de l’Uac : Le Recteur Maxime da Cruz dévoile les résultats obtenus


Photo de famille des officiels

En prélude à la grande célébration des 50 ans d’existence de l’Université d’Abomey-Calavi prévue pour le 17 décembre 2020, la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Ladékan Yayi et le Recteur Maxime da Cruz ont procédé, ce vendredi 6 novembre, au lancement officiel des travaux entrant dans le cadre de cette commémoration. Cette cérémonie s’est déroulée à l’amphithéâtre Idriss Déby de l’Uac en présence de l’ensemble de la communauté universitaire, d’anciens étudiants, et de plusieurs autorités politico-administratives.

6 novembre 1970-6 novembre 2020. Cela fait exactement 50 ans que la première université du Bénin a vu le jour sous l’appellation de « Université du Dahomey ». Pour ne pas laisser passer sous silence ce jour mémorable, l’actuelle équipe rectorale de l’Université d’Abomey-Calavi a décidé de lancer solennellement les activités de cette manifestation le vendredi 6 novembre dernier. Dans son allocution prononcée à cette occasion, le Recteur Maxime da Cruz a fait savoir que depuis sa création à ce jour, l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) a franchi plusieurs étapes. Il s’agit de la mise à disposition de ressources humaines au profit des structures publiques, privées et internationales à des innovations qui ont contribué au développement national, régional et international. A cet effet, il a remercié et félicité les différents Recteurs qui ont présidé aux destinées de cette institution. Après avoir fait l’historique de la création de cette université, la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Landékan Yayi  a rendu un vibrant hommage à tous les Recteurs qui se sont succédés pour leur leadership et aux acteurs qui ont contribué au rayonnement de ce haut lieu du savoir. En abordant les résultats obtenus, elle a souligné qu’en tant que première université, l’Uac a alimenté la mise en place de trois autres universités dont deux sont thématiques et inspire une nouvelle approche des responsabilités et rôles des universités. A noter que les Ministres Kakpo Mahougnon, Véronique Tognifodé Mèwanou, Alain Oroula, les Députés Nassirou Bako Arifari et Barthélémy Kassa sont entre autres personnalités ayant rehaussé de leur présence cette cérémonie qui s’est achevée par la visite du site de la pose de la première pierre de l’Uac, l’inauguration du monument du cinquantenaire et la visite des stands d’exposition des innovations.      

Des exploits réalisés en 50 ans

Dans son intervention, le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, le Professeur Maxime da Cruz a indiqué qu’après 50 ans de formation et de recherche, il est de l’ordre normal des choses qu’on marque un arrêt pour se donner l’occasion de faire un bilan à mi-parcours et de valoriser les résultats de recherche et les innovations réalisées et qui ont contribué au développement national. Au titre de bilan à mi-parcours, le Recteur a cité comme actions phares, la mise à disposition de l’administration béninoise et de la sous-région, de ressources humaines de qualité, la mise au point des innovations matérielles et immatérielles pour le développement du Bénin, la promotion des enseignants-chercheurs aux différents grades du Cames, l’accompagnement à l’insertion professionnelle des étudiants à travers le Service des volontaires et la Fondation UAC-Start up Vallet, la diversification des accords de coopération interuniversitaire et internationale, le rayonnement de l’Uac sur le plan international caractérisé par des prix d’excellence qu’elle a reçus et qui sont des illustrations de la qualité des recherches et des formations qu’elle propose. Pour le compte des 50 prochaines années, il a invité tous les acteurs de ce haut du savoir à travailler afin d’insuffler un nouveau dynamisme aux différentes formations et recherches. L’objectif, à en croire le Prof. Maxime da Cruz, est de mettre l’Université d’Abomey-Calavi aux normes des universités qui répondent aux besoins de développement national, sous régional et international.      

Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *