.
.

Le triomphe de la vérité

.

Installation du Comité des élections professionnelles nationales: Le processus électoral lancé


Les membres du comite électoral ici en photo de famille au terme de l’installation

Les membres du comité électoral national pour la troisième édition des élections professionnelles nationales ont été installés ce mercredi 14 octobre. L’absence de cette troisième édition en raison de certaines contingences d’ordre socio-économique et politique, n’a pas permis de redéfinir le paysage syndical béninois et ne permet pas non plus au Gouvernement, de disposer d’interlocuteurs représentatifs et régulièrement élus. C’est donc pour mettre un terme à cette situation, qu’il a été mis en place un comité préparatoire tripartite de l’organisation de la troisième édition des élections professionnelles nationales qui a examiné les décrets en vigueur et élaboré les deux projets de décrets devant encadrer l’organisation de ces élections à savoir, le projet de décret portant différentes formes d’organisations syndicales de travailleurs et critères de leur représentativité en République du Bénin et celui portant modalités d’organisation des élections professionnelles, selon les explications de la Ministre du travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys. Ainsi, l’adoption par le Conseil des Ministres de ces deux décrets permettra d’aborder avec assurance, la phase active des opérations électorales dont l’un des maillons essentiels est la mise en place du Comité Électoral National et l’installation de ses membres. Pour la Ministre, le Gouvernement vient de donner la preuve de sa ferme volonté d’organiser les élections nationales. Dans son allocution, il a fait savoir que conformément aux dispositions du décret n° 2020-458 du 23 septembre 2020 portant différentes formes d’organisation syndicales de travailleurs en République du Bénin en son article 5 : « Pour être représentatif, le syndicat de base doit obtenir au moins 20% des suffrages exprimés aux élections professionnelles. Les centrales ou confédérations syndicales doivent obtenir au moins 20% des suffrages exprimés pour être représentatives ». Par l’adoption de ces deux décrets, poursuit-elle, « le Gouvernement a joué sa partition à cette phase de préparation des élections professionnelles nationales. Il revient à votre comité, de se doter très rapidement d’une feuille de route devant vous permettre d’organiser lesdites élections dans les meilleurs délais possibles, en tout cas, avant la fin de l’année 2020 », a-t-elle insisté. Elle a pour finir souligné qu’en outre, l’élaboration d’un projet de budget des opérations est une urgence pour permettre au Gouvernement de mettre à la disposition du comité, les moyens nécessaires à l’accomplissement de sa mission.

Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *