.
.

Le triomphe de la vérité

.

Commune de Malanville, Djougou et Houéyogbé: De nouveaux maires contestés par les conseillers et la population


Malgré la nouvelle loi explicative et complétive du code électoral qui donne tout pouvoir aux partis politique de désigner les maires et où de s’entendre au partage des postes dans l’exécutif, certaines communes du Bénin sont sujet à polémique, après la désignation de leurs maires. C’est le cas des   communes de Malanville dans l’Alibori et de Houéyogbé dans le Mono. En effet, l’installation du conseil communal s’est poursuivie ce samedi 06 juin dans la commune de Malanville avec la désignation du maire, de ses adjoints et des chefs d’arrondissements. Au terme de la séance, Gado Guidami élu sur la liste du Bloc Républicain a été désigné nouveau maire de Malanville. Les élus communaux UP de la commune de Malanville soulignent « n’avoir pas été associés ni de près ni de loin à cet accord de gouvernance communale entre le BR et l’UP ». « C’est pourquoi nous disons haut et fort non à toute forme d’accord de gouvernance communale ne prenant pas en compte les réalités de notre commune dans ce processus de désignation des candidats aux postes de maire, ses adjoints et les chefs d’arrondissements », peut-on lire dans la déclaration signée de 10 conseillers qui en réalité n’ont pas pris part à la séance d’installation du conseil communal le  samedi 06 juin 2020. Les élus communaux de l’UP souhaitent que cette désignation se fasse dans les conditions prévues à l’article 190 nouveau de la loi portant interprétation et complétant la loi du code électoral.

Djougou et Houéyogbé, ça  grogne aussi

A Djougou, c’est la personne du premier adjoint au maire qui est visé par les contestataires. En fin de mandat, l’actuel premier adjoint au maire désigné par le parti ne bénéficie pas de la confiance des populations qui sont représentées par les sages de la commune. Ils l’ont fait savoir aussi à travers une lettre signée, dans laquelle ils exigent que ce dernier soit purement et simplement écarté de l’exécutif communal de Djougou. Ce qui visiblement n’est pas du goût du nouveau maire qui préfère lui, avoir un homme d’expérience à côté pour mieux gérer la commune. Reste à savoir ce qu’adviendra cette contestation qui, au regard de la loi n’est pas d’enjeu si c’est le choix du parti Bloc Républicain sorti majoritaire des communales du 17 mai dernier.

 A Houéyogbé, c’est l’élu du Bloc Républicain Cyriaque Domingo qui va diriger la commune pendant les six prochaines années. Ancien maire de la commune, il a été désigné ce samedi 06 juin 2020 au terme de la séance d’installation des conseillers. Il sera assisté par Casmir Sossa et Cyrille Comlanvi Fainou respectivement au poste de 1er et 2ème adjoint  au maire. Cette désignation connait depuis samedi dernier une forte contestation des populations qui expriment leur ras-le bol face à la gestion de ce maire.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *