.
.

Le triomphe de la vérité

.

4ème anniversaire du décès du Prof Cossi Jean-Marie Apovo: La mémoire du précurseur de la Boologie célébrée vendredi


Le Boologue, Raymond Assogba

Le 4è anniversaire du décès de l’inventeur de la Boologie, le professeur Cossi Jean-Marie Apovo ne passera pas sous silence. Ainsi en a décidé Dr Raymond Assogba, Maître de Conférences des Universités du Cames et Enseignant de Boologie à l’Université d’Abomey-Calavi qui a concocté un riche programme pour marquer cette commémoration. En effet, lors de la conférence de presse qu’il a animée le lundi 16 mars 2020 à l’ex-Flash, Dr Raymond Assogba a souligné qu’il faut célébrer ce 4è anniversaire du souvenir de l’illustre disparu pour inciter la jeunesse à aller à un nouvel ordre à l’échelle nationale et internationale. Pour lui, il est nécessaire de célébrer ce grand homme pour deux raisons qu’il appelle : le sens communautaire et le sens conjoncturel de se souvenir du professeur Apovo. « Cossi Jean-Marie Apovo est un universitaire de renom, puisqu’il a inventé une science appelée la Boologie, une science de la théorie et pratique du Boo, et l’objet de cette science est Boodicée », a-t-il fait savoir, avant de préciser que la Boodicée est un système d’idées dans lequel o boo ou gri-gri occupe une place centrale, à l’opposé de la Théodicée où c’est Dieu qui a la place prépondérante. Expliquant le sens conjoncturel de se souvenir du défunt professeur, il a indiqué qu’au moment où il a inventé la Boologie, il disait que : « c’est célébrer la présence de la jeunesse béninoise dans l’œuvre universitaire de penser les solutions aux problèmes du siècle et du millénaire. Le conférencier ajoutera qu’en ce temps de « commercialisation des pandémies mondiales inventées par quelque puissance économique, il est important de rappeler à la jeunesse qu’un être de grand standing scientifique leur a ouvert la voie de l’audace, l’art de manier la raison pour ruser avec les problèmes et survivre à tout génocide. Plusieurs activités sont programmées dans le cadre de cette célébration qui aura lieu le vendredi 20 mars 2020 à 9h à l’amphithéâtre de l’ex-Flash de l’Université d’Abomey-Calavi. Il s’agit entre autres d’une conférence sur le thème : « Les boo-technologies utilisées par les Amazones de Béhanzin ». Elle sera précédée des souvenirs partagés par les amis et connaissances du professeur Apovo, ainsi que la présentation de deux œuvres littéraires écrites par le professeur Albert Gandonou et Madame Davo puis la présentation de l’Association Nun dodo.

Laurent D. Kossouho

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *