.
.

Le triomphe de la vérité

.

Budget du ministère des sports en 2020: Homeky défend 22 milliards et annonce une année de grandes compétitions


Le ministre en charge des Sports, Oswald Homéky

Le ministre des sports, Oswald Homeky était devant la commission budgétaire de l’assemblée nationale le lundi 2 décembre 2019 pour défendre le budget de son département ministériel. En tout, le département des sports dispose d’un budget de 22 milliards de Fcfa. Ce budget connait un accroissement de 19% par rapport à 2019. Il a annoncé face à la presse parlementaire une année de grande compétition pour l’ensemble des fédérations et en particulier la fédération de football. Lisez plutôt un extrait de ses propos.

Oswald Homeky, ministre des sports: « Ce budget sera consacré à la poursuite de ce qui est déjà en cours »

« C’est un budget qui s’élève à 22 milliards et qui est en augmentation de 19% par rapport à l’année en cours. Cette augmentation est essentiellement sur les dépenses en capital. Ce qui veut dire que pour les charges de fonctionnement, nous avons comme nous le faisons depuis deux ans réduit les dépenses et augmenter ce que nous mettons dans les investissements. Ce budget sera consacré à la poursuite de ce qui est déjà en cours, les associations sportives, les classes sportives, les académies puisque nous lançons la construction des académies ce mois de décembre et enfin à toutes les autres actions qui sont déjà en cours dans le secteur. Ce qui est important également, c’est que, l’année 2020 va être consacrée en dehors de la poursuite du renforcement de ce qui est déjà en cours à l’intensification du sport pour tous. Nous voulons faire de cette année 2020, une année où tous les béninois pratiquent le sport pour leur bien-être en dehors du sport de compétition. Ce sera également l’année des sociétés sportives. C’est-à-dire qu’à partir des saisons qui vont venir dans l’ensemble des disciplines, toutes les fédérations auront l’obligation de faire en sorte que les clubs qui participent aux championnats soient des sociétés sportives appartenant donc à des personnes physiques ou morales. Vous savez que le gouvernement a pris la mesure de défiscalisation des salaires et investissements sportifs. Au-delà, nous avons pris une mesure pour faire obligation aux grandes entreprises dont le chiffre d’affaire est supérieur ou égal à un milliard de contribuer à un pour mille de leur chiffre d’affaire hors TVA au financement du sport. La mise en œuvre de tout ceci va s’intensifier au cours de l’année 2020. Et enfin, 2020 sera également une année de grande compétition pour l’ensemble des fédérations mais aussi et surtout pour la fédération de football, nous avons les éliminatoires CAN et coupe du monde sur lesquels nous comptons vraiment nous concentrer pour offrir le meilleur à notre pays.
La mesure consiste pour une entreprise dont le chiffre d’affaires hors TVA est supérieur ou égal à un milliard, de consacrer un pour mille de son revenu au financement du sport. La plupart d’entre elles ont mis en place leurs associations sportives et sont en train de constituer leurs équipes. Des sociétés privées ont pour la plupart fait leur choix de discipline et bénéficient de notre accompagnement pour avoir elles-mêmes ou en association avec d’autres entreprises ces associations sportives, ces clubs. Et c’est pour cela que j’ai dit que la mesure que nous prévoyons pour 2020 est que les sociétés sportives que nous allons décréter dans notre pays rendra finalement ce principe obligatoire de sorte à ce que seul ou à plusieurs des personnes physiques ou morales s’associent pour être propriétaire des clubs. L’avantage c’est que désormais, l’encadrement technique et l’ensemble des joueurs seront considérés comme des travailleurs, auront un contrat en bonne et due forme en sachant que l’Etat a déjà fait l’effort de défiscaliser les salaires et investissements sportifs.
C’est le lieu pour moi de remercier très sincèrement l’ensemble des députés. D’abord pour le travail impressionnant qu’ils abattent mais aussi pour leur soutien au gouvernement et en particulier au ministère dont j’ai la charge. C’est la quatrième fois que je fais cet exercice et à chaque fois j’ai bénéficié de leur accompagnement, de leur bonne compréhension et de leur soutien et vraiment je veux les remercier tous. Ils ont félicité le travail que nous avons commencé à faire, ils ont félicité les performances de manière globale et ils nous ont encouragés à continuer…. »

Propos recueillis par Fidèle KENOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *