.
.

Le triomphe de la vérité

.

Inauguration ce jeudi de la centrale électrique de 127MWà Maria Gléta: « Le délestage est conjugué au passé au Bénin », annonce le ministre Jean Claude Houssou


Le ministre Dona Jean Claude Houssou et le DG SBEE Laurent Tossou lors des échanges

En réponse à une promesse faite aux professionnelles des médias béninois en avril dernier lors de la première causerie débat, le ministre de l’énergie, Dona Jean Claude Houssou a tenu ce mardi 27 août 2019 à son ministère, le deuxième acte de la causerie débat. Ayant pour thème « La gestion efficace d’un projet majeur et historique du PAG : La centrale électrique de 127 MW de Maria Gléta2 », cette rencontre a réuni, outre le ministre et les journalistes, les cadres du ministère, surtout le directeur général de la Sbee Laurent Tossou et les responsables de la société BWSC Bénin SA chargés de l’exploitation et de la maintenance de la centrale électrique.

Fort de la promesse faite aux professionnels des médias béninois, le ministre de l’énergie, Jean Claude Houssou décide de faire de cette séance causerie débat une tradition au sein de son ministère pour deux raisons. « La première, c’est d’abord de permettre aux journalistes que vous êtes, de vous familiariser avec les termes techniques et le système électrique. Puis, la seconde, c’est de faire en sorte que le béninois au fond du Bénin sache que des efforts sont faits par le gouvernement du président Patrice Talon pour que l’énergie électrique soit au cœur du Bénin », a expliqué le ministre à l’entame de la rencontre. Pour lui, conduire un projet efficacement, à terme et dans le délai, est possible au Bénin. Il prend à titre illustratif la construction de la centrale de Maria Gléta 2 qui est suivie et conduite de main de maître jusqu’à terme. « Nous étions partis en septembre 2017 avec la signature du contrat, nous n’allons plus évoquer l’appel d’offre international qui a été fait dans les règles de l’art et qui a conduit à la sélection de la société danoise WBSC. Mais nous sommes là aujourd’hui pour annoncer l’inauguration de cette centrale pour le jeudi 29 août prochain », a-t-il laissé entendre avec satisfaction. Le ministre se réjouit de la qualité des travaux et du défi énergétique que vient relever cette centrale électrique dans la mise en œuvre du programme d’action du gouvernement.
A la suite du ministre, le directeur général de la Sbee, Laurent Tossou a rappelé que c’est une première au Bénin depuis les indépendances, que le Bénin se dote d’une centrale de 127 MW propre à lui et en un temps record. Il a salué la volonté du chef de l’Etat dans la mise en œuvre de ce projet et la détermination du ministre Dona Jean Claude Houssou qui a suivi le projet dans toutes ses étapes. « Ce joyau va directement du patrimoine de l’Etat, de la Sbee qui s’occupe de la distribution de l’énergie électrique. C’est pour cela que je tiens à rassurer le consommateur béninois qu’au-delà de la permanence, la qualité de l’énergie électrique s’est considérablement améliorée avec la mise en service de cette centrale », a clamé le Dg Laurent Tossou.

« Le délestage est conjugué au passé »

Coordonnateur du projet de la centrale électrique de Maria Gléta2 Emeric Tokoudagba, n’est pas allé par deux chemins pour certifier de la qualité du travail qui a été fait dans le délai. « Nous étions parti pour 18 mois et ce délai venait à terme le 25 août dernier, c’est-à-dire dimanche dernier. Mais avant ce délais, la totalité des machines sont mises en service, le personnel d’exploitation et de maintenance de la centrale est formé et disponible, et la centrale fournit déjà de l’énergie électrique aux ménages béninois », a-t-il expliqué ajoutant : « Avec la technologie mise en place pour la centrale, les choses sont allé fort à notre grande surprise et de 27 MW, nous sommes allés à 29 MW actuellement. Donc, la centrale serait inaugurée avec cette capacité qui est un gain pour le pays ».Pour Christophe PRINGO, directeur de WBSB Bénin SA, la centrale électrique exploite 55 personnes de toutes catégories, dont 52 béninois parmi lesquels il y a 8 femmes et 03 expatriés. Dans un exposé technique, il a présenté le projet de la centrale électrique dans ses moindres détails techniques et des avantages pour le peuple béninois. « C’est un projet qui, au-delà de la centrale, comporte le pavage de plus de 3KM de route, de la construction de 24 salles de classe, une infirmerie, la clôture du CegHouèto et l’électrification en basse tension de toute la zone environnante du site du projet », a-t-il expliqué.
A la suite des interventions des journalistes, le directeur général de la Sbee, Laurent Tossou a laissé comprendre que l’énergie produite par la centrale électrique de Maria Gléta2 alimente déjà le réseau électrique nationale à hauteur de 90MW. Soit, disponible au commun des béninois quelle que soit la situation géographique de la personne, à Cotonou, Malanville, Tchoumi-Tchoumi ou n’importe où dans le pays. Il a également rassuré de la disponibilité dans les jours à venir des kits d’alimentation (compteurs) afin de permettre à tous les béninois d’avoir l’énergie électrique à disposition et à plein temps.
« Le délestage est une coupure volontaire du courant électrique dans le but de rééquilibrer la distribution. Nous ne sommes plus à cette étape. Le délestage est conjugué au passé et le peuple béninois peut s’assurer de la disponibilité de l’énergie électrique de qualité. Il est vrai que le ‘’Zéro coupure’’ n’existe nulle part au monde mais là, nous sommes passé de 75heures il y a trois ans à moins de 17 heures, » a ajouté le ministre Jean Claude Houssou.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *